10 août 2022
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
POLITIQUE

Visite d’État : Alassane Ouattara dans le Moronou pour 4 jours.

Quarante heures (48h) après son arrivée de Niamey, la capitale nigirenne,où il a pris part au sommet de la Communauté économique des états de l’Afrique (CEDEAO), le chef de l’État, Alassane Ouattara a entamé, ce mercredi 9 septembre, une visite dans le Moronou. Elle va durer du 9 au 13 septembre.

Le président-candidat, au cœur d’une polémique véhémente sur la légalité de sa candidature à l’élection du 31 octobre   a foulé le sol de Bongouanou, à 9h47 min, via un hélico de la présidence de la République.

Il s’est dirigé aussitôt vers l’arc de triomphe, à quelques centaines de mètres là, à Kangandi, un quartier de la commune. Étaient présents là, le Premier ministre et les autres membres du gouvernement, le coprs préfectoral ainsi qu’une délégation des chefs traditionnels.

Après les civilités d’usage, le cortège mis le cap sur la résidence circonstancielle du chef de l’État pour cette visite. C’est aux environs de 11h que le président de la République, l’hôte de Bongouanou, a pointé à la préfecture pour le conseil des ministres. Non sans avoir pris un petit bain de foule. Quelques dizaines d’ inconditionnels du RHDP drapés dans les T-shirts à l’effigie de Ouattara sont venus témoigner leur soutien à leur mentor, sous le regard meduisé de certains habitants.

Dans son adresse à la presse, le chef de l’État a soutenu qu’il a une bonne connaissance de Bongouanou.

« Je suis heureux d’être à Bongouanou, dans le Moronou, pour cette visite d’État que j’ai programmée depuis fort longtemps. Des circonstances ne nous avaient pas permis de venir plus tôt. Notamment, la pandémie à Coronavirus. Mais, maintenant que les choses se sont bien améliorées, j’ai estimé que c’était le bon moment de venir voir mes parents du Moronou. Beaucoup le savent, j’ai un aîné qui a fait un demi-siècle ici à Bongouanou et qui nous a quitté », a-t-il déclaré. Poursuivant, il a souligné le potentiel agricole de la région.

« C’est donc une région que je connais bien. Mais, je dois dire que c’est une région importante pour notre pays, compte tenu de son potentiel agricole. Je me réjouis de faire cette visite. De pouvoir communier avec les populations, voir ce que nous avons réalisés depuis ces 9 dernières années, mais aussi d’écouter les populations, vois ce qu’il faut faire de plus pour améliorer le quotidiend denos compatriotes. C’est une visite Républicaine. Avec cette visite, j’aurais visité 30 régions, depuis que je suis à la tête de l’État. Je dis bonjour à mes parents du Moronou. Je vous dis que je suis heureux d’être là. Et je resterai dans toute la semaine, c’est à dire, jusqu’à samedi, avec vous. Bien évidemment, avant la fin du mois de septembre, je compte visiter la Marahoué. Comme ça, j’aurai visité les 31 régions pendant les 9 années que les concitoyens m’ont accordées »

César Ebrokié, Envoyé spécial à Bongouanou