31 janvier 2023
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
CULTURE

UNJCI: Jean-Claude Coulibaly veut rempiler

Ecouter cet article
Le 11ème congrès ordinaire de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (Unjci) se tient les 25 et 26 novembre 2022 à Abidjan.
Comme il fallait s’y attendre, et comme il est de coutume, le président de la faîtière, Jean-Claude Coulibaly, a décidé de rempiler. Dans cette optique, il a animé un point de presse, le jeudi 27 octobre 2022, à la Maison de la presse d’Abidjan sise au Plateau, pour officiellement, au cours d’une adresse aux journalistes, faire l’annonce de sa candidature au poste de président du Conseil exécutif de l’Unjci.
Dans une salle de conférences pleine à craquer, Jean-Claude Coulibaly, entouré de membres du bureau sortant, a mis un point d’honneur à relever : « Malgré une conjoncture difficile, mon équipe et moi avons réussi à respecter la plupart de nos engagements. Je peux même me permettre, en allant en peu plus loin, d’avancer que nous avons respecté pratiquement plus de 90%, voire 95% de nos promesses ». Et d’ajouter : « Nous avons tenu en toutes circonstances à honorer et à satisfaire les journalistes. C’était ça notre objectif. Nous sommes cependant convaincus que des attentes demeurent encore. Mais nous sommes aujourd’hui rassurés, à l’instant même où nous nous adressons à vous, que les possibilités pour les satisfaire existent désormais. Elles sont même à notre portée. Nous sommes donc candidat pour un nouveau mandat à la tête de l’Unjci. Pourquoi sommes-nous candidat ? Nous sommes candidat pour satisfaire totalement les engagements pris devant les journalistes de Côte d’Ivoire. Nous sommes candidat pour achever le chantier du financement des médias et des acteurs des médias en friches. Nous sommes candidat pour ouvrir de nouvelles perspectives à l’Unjci. Nous sommes candidat pour maintenir et renforcer le cap de l’honorabilité, de la responsabilité et de la respectabilité tel que l’ont espéré les fondateurs de l’Unjci. Chères consœurs,  chers confrères, l’heure est grave. Notre métier est menacé de disparition. Nous sommes sous l’épée de Damoclès du déclassement social. Nous devons donc nous serrer les coudes en faisant fi de nos petites contradictions internes. Ensemble, nous pouvons faire de grandes choses. Allons donc ensemble,, unis comme un seul homme au prochain congrès afin d’en ressortir plus soudés ».
Le président de l’Unjci n’a également pas manqué de faire, bien avant, le bilan de son action à la tête de la faîtière et de se projeter dans l’avenir.
Il est revenu à son adversaire à l’élection de 2019, Franck Ettien, d’ouvrir la rencobtre. En tenant à faire savoir les raisons de son soutien à Jean-Claude Coulibaly dans le cadre de l’élection à venir. Notamment le respect de son cahier des charges, le respect et l’organisation de toutes les activités régaliennes de l’Unjci même en période de Covid-19, le retour des partenaires histoires de la faîtière, l’institution de l’opération « Un journaliste, un terrain » et la formation. A len croire, l’enjeu aujourd’hui est de se mettre aux côtés de Jean-Claude Coulibaly pour l’obtention des 0,01 du budget national de l’Etat en vue d’améliorer la situation de précarité dans laquelle vivent les journalistes ivoiriens, en plus d’impacter positivement les conditions de travail.
Franck Ettien est le porte-parole de la liste « Union de toutes les générations » conduite par Jean-Claude Coulibaly au cours de la prochaine campagbe, quand Pierre Le Mauvais demeure le directeur de campagne de ladite liste.
Marcellin Boguy