30 novembre 2022
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
ÉCONOMIE

Respect du prix bord champ de cacao: Les mises en garde d’Adjoumani Kouassi

Ecouter cet article

Les acheteurs de cacao qui ne vont pas respecter les 900 FCFA du kilo bord champ seront sanctionnés. Pour ce faire des dispositions seront prises. C’est le message que le ministre d’État, ministre de l’Agriculture, Adjoumani Kouassi a véhiculé. C était le mardi 4 octobre 2022, au 23em étage de la caistab, au Plateau, lors d’une conférence de presse qu’il a animée pour se prononcer sur la campagne de commercialisation 2022-2023 du cacao et du café.

Ce sont plus de 135 milliards FCFA consentis par l’État ivoirien, a-t-il dit, pour que le kilo de cacao soit fixé à 900 FCFA bord champ selon la volonté du chef de l’État Alassane Ouattara. Contre 825 FCFA en 2021-2022. Soit une augmentation de 75 FCFA au profit des producteurs. Pour le marché du café, ce sont 750 FCFA par kilo au lieu de 700 FCFA bord champ, selon  Alassane Ouattara, au dire d’Adjoumani Kouassi. Ici, ce sont 5 milliards FCFA de subvention de l’Etat pour instituer ce prix.

Lors des échanges avec la presse, un journaliste a annoncé qu’un syndicat de producteur prévoit un sit in, le 18 octobre prochain, pour protester contre le prix bord de 900 FCFA du cacao. Le ministre Adjoumani Kouassi a répondu que ce sont des producteurs manipulés par des politiques qui veulent manifester et que les vrais producteurs ont déjà loué l’initiative du chef de l’Etat Alassane Ouattara et l’ont même remercié. « Les producteurs et syndicats se préparent pour organiser une cérémonie de remerciement et d’hommage au président de la République pour avoir accepté de fixer le kilo de cacao à 900 FCFA bord champ et 750 FCFA pour le café », a-t-il argumenté.

Adjoumani Kouassi a rappelé que 350 000 cartes professionnelles de producteurs ont été distribuées. Et que bientôt, 250 000 cartes seront remis aux producteurs. Avec ces cartes, Adjoumani Kouassi a indiqué que les transactions relatives à la commercialisation du cacao et du café vont se faire en sécurité sans que les producteurs ne soient dépouillés de leur argent. Il a ajouté les autres avantages de cette carte.

Le Pca du Conseil café-cacao, Coulibaly Siaka Minayaha a assisté à la conférence ainsi que son directeur général Yves Koné.

La grande campagne commerciale du cacao et du café débute, le 1er octobre, pour prendre fin, le 31 mars. La petite campagne ou campagne intermédiaire se déroule entre, le 1er avril et le 30 septembre.

Gomon Edmond