10 août 2022
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
ÉCONOMIE

Répartition des 17 milliards FCFA de la Covid-19: Des producteurs café-cacao grève en août 

Ecouter cet article

Seydou Kibié, président de la Centrale syndicale agricole de la Côte d’Ivoire, à la tête d’une forte délégation a rencontré, le samedi 23 juillet 2022, des producteurs café-cacao de l’Indénié-Djuablin pour leur annoncé que le 3 août prochain, ils vont faire grève. Cette rencontre a eu lieu dans la salle des réunions au siège du collectif des coopératives agricoles café-cacao de la région à Abengourou.

Seydou Kibié a fait savoir que la centrale syndicale est une organisation de plusieurs syndicats et associations dans le domaine agricole. ”Nous sommes venus dans cette grande région productrice du binôme café-cacao pour vous dire que, le 3 août prochain, nous allons rentrer en grève illimitée jusqu’à ce que nos doléances soient satisfaites. Nous allons parcourir toutes les zones productrices de café-cacao pour porter ce message de protestation. Il faut se mobiliser et être déterminés pour mener cette lutte. Car il y va de notre survie”,  a-t-il annoncé. Les motivations de la grève, a-t-il révélé, c’est que la répartition de la subvention des 17 milliards FCFA, octroyés par le gouvernement ivoirien, dans le cadre du soutien aux producteurs relativement à la Covid-19, n’est pas respectée. “Lors d’une rencontre avec le Conseil café cacao, nous avons adopté une clé de répartition qui est de 40% pour les coopératives, 35% pour les associations coopératives et 25% pour les producteurs individuels. Malheureusement les taux n’ont pas été respectés. Il y a des coopératives qui ont eu 2 000 000 FCFA, certaines coopératives ont perçu 500 000 FCFA et d’autres rien. Nous voulons que toutes les faîtières agricoles reçoivent la même somme”, a-t-il recommandé. Seydou Kibié a, en outre, révélé que toutes les démarches de son organisation auprès du Conseil café-cacao sont restées sans suite.

Seydou Kibié n’a pas manqué de dénoncer la gestion de la sacherie. « Nous réclamons la gestion des sacs comme dans le passé avec Cori et également la mise en place  d‘un fonds de garantie à hauteur de 25 milliards FCFA  pour faire face à la concurrence », a-t-il dit.

Ehora Yao, président du collectif des coopératives agricoles de la région et les producteurs ont marqué leur accord pour la tenue de la grève. Toutefois, pendant la grève, les manifestants doivent faire des sit in devant les bureaux des 13 délégations du conseil café-cacao. Le message de l’hôte a été bien accueilli par des producteurs.

Jean Goudalé