31 janvier 2023
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
A LA UNE

Relations franco-ivoiriennes : Bruno Lemaire et Patrick Achi lancent la 3eme phase de l’extension de l’Aéroport Félix Houphouët-Boigny 

Ecouter cet article

Arès la ministre des Affaires étrangères, Catherine Collona et l’ancienne Première ministre Édith Cresson il y a quelques semaines, c’est au tour du ministre français de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, Bruno Lemaire de fouler le sol ivoirien.

Des déplacements de hautes personnalités françaises qui viennent encore une fois démontrer  l’excellence des relations bilatérales entre Abidjan et Paris. Ainsi, Bruno Lemaire arrivé à Abidjan dans la soirée de dimanche a procédé avec le premier ministre Patrick Achi et le ministre ivoirien des Transports Amadou Koné au lancement officiel de la 3e phase des travaux d’Extension, de réhabilitation et de modernisation de l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan le lundi 19 décembre 2022. A la suite, ils se sont rendus à l’hôtel Radisson Blu pour la signature de plusieurs engagements financiers dans le cadre du projet du métro d’Abidjan.

Lancés en 2017, les travaux de l’extension et de réhabilitation de l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan se poursuivent. Cinq ans après l’achèvement des deux premières phases des travaux, la troisième phase a été lancée le lundi 19 décembre 2022, au cours d’une cérémonie présidée par le Premier ministre ivoirien Patrick Achi en présence du Ministre de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique de la République française, Bruno Lemaire, du Ministre ivoirien des Transports Amadou Koné et des responsables de la plate-forme aéroportuaire. Cette 3eme  phase vise à faire passer sa capacité d’accueil de 2 à 5 millions de passagers, à travers l’extension de la surface de 30.000 à 55.000 m², du Parking véhicules de 827 à 2.400 Places, des Tapis bagages de 2 à 4 tapis et des contrôles d’enregistrements de 25 à 40. Le tout en vue d’améliorer la qualité des services offerts aux usagers selon le ministre ivoirien des Transports Amadou Koné.

Si les deux premières phases des travaux d’extension et Réhabilitation de l’Aéroport international Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan débutées en 2017 ont permis l’augmentation de la capacité de l’aire de stationnement avion avec la création de 11 postes supplémentaires, l’élargissement des voies de circulation avion permettant d’accueillir de gros porteurs de type A380, la création d’un taxiway , le renforcement de l’éclairage de l’aire de stationnement des avions, ainsi que, la construction d’un terminal d’aviation d’affaires (FBO), cette troisième phase vise à faire passer sa capacité d’accueil de 2 à 5 millions de passagers, à travers l’extension de la surface de 30.000 à 55.000 m², du Parking véhicules de 827 à 2.400 Places, des Tapis bagages de 2 à 4 tapis et les contrôles d’enregistrements de 25 à 40.

« Cher Bruno, votre présence parmi nous aujourd’hui est une marque de confiance, de soutien et d’affection. Elle traduit celle qui existe avec clarté entre nos deux Chefs d’État et nos deux gouvernements et plus largement, entre nos deux pays et nos deux peuples » a introduit le Premier ministre Patrick Achi. Il a ensuite remercié les partenaires stratégiques que sont l’Agence Française de Développement et le Trésor français, pour leur soutien précieux, leur attention permanente, leur si bonne compréhension des enjeux ivoiriens et évidemment, pour leur concours financier stratégique à ce projet.

« Je veux enfin remercier et féliciter Monsieur le Ministre des Transports, pour le lancement effectif de ce chantier crucial et la réussite des exigeantes négociations préalables. Vous avez su faire preuve d’écoute, de conciliation, de détermination. Ce projet rentre désormais, grâce à votre abnégation et à celle de vos équipes, dans ce moment enthousiasmant des premiers travaux.

Le Président de la République compte sur vous pour les suivre avec la plus grande exigence et faire de cet aéroport un phare qui rayonnera sur le continent et projettera la Côte d’Ivoire toujours plus haut, toujours plus loin » a-t-il dit à l’endroit du ministre Amadou Koné.

Traduisant la vision du chef de l’état ivoirien et de son gouvernement, le premier ministre Patrick Achi a dit :

« Moderniser et étendre notre aéroport, c’est permettre à l’aérien d’accélérer encore l’extraordinaire dynamique de la croissance ivoirienne, dont la moyenne de long terme est au-delà des 7%, en accueillant toujours plus et mieux nos amis investisseurs, entrepreneurs et touristes.

Moderniser et étendre notre aéroport, c’est renforcer ce hub central de l’Afrique de l’Ouest, vers les marchés de référence que sont les 130 millions d’habitants francophones de l’UEMOA et les 400 millions de la CEDEAO.

Moderniser et étendre notre aéroport, c’est enfin permettre demain à nos compagnies nationales de prendre leur envol sur les liaisons intercontinentales, qui demeurent aujourd’hui pour elles la dernière frontière à franchir.

«L’Aéroport International d’Abidjan, modernisé, réhabilité et étendu, s’inscrit dans la stratégie de renforcement et de développement des infrastructures économiques du pays, voulue par le Président de la République, SEM. Alassane Ouattara »

Notons que le gouvernement à travers le ministère des transports a depuis 2012, réhabilité les aérodromes de l’intérieur dont notamment San Pedro, Korhogo, Man et Odienné, organisant ainsi un maillage cohérent du territoire national.

• La construction du nouvel aéroport international de San Pedro.

• Le développement ici même de l’aérocité, la zone d’activité industrielle et de services aéroportuaire d’Abidjan.

• Enfin, l’augmentation de l’offre de transport multimodal depuis l’aéroport d’Abidjan, notamment avec le transport lagunaire et le métro.

Autant d’actes posés avec conviction et assurance pour matérialiser un rêve et une ambition : faire du ciel ivoirien et du transport aérien l’un des leviers stratégiques de notre mobilité intérieure et sous régionale, de l’aménagement équilibré de notre territoire, du développement de notre capacité d’export et de l’attrait international de la Côte d’Ivoire » a conclu Patrick Achi.

A son tour de parole, le ministre français de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, Bruno Lemaire a relevé à quel point l’amitié qui unit la France et la Côte d’Ivoire est importante à ses yeux et aux yeux du président Emmanuel Macron. C’est donc heureux et fier qu’il pose ce jour avec le premier ministre Patrick Achi la première pierre de la 3e phase des travaux d’Extension et de réhabilitation de l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan.

«C’est un projet stratégique qui va permettre à terme de doubler la capacité d’accueil de l’Aéroport d’Abidjan qui passera de 2 millions à 5 millions de voyageurs par an. C’est aussi un grand projet économique et politique. Car il va placer la Côte d’Ivoire au rang de hub international en Afrique de l’Ouest et faire d’elle la plate-forme tournante vers le reste du monde. Ce projet traduit enfin de façon concrète la montée en puissance de la nation ivoirienne avec Abidjan comme une mégalopole économique et financière » a souligné Bruno Lemaire.

Et d’ajouter :

« Un grand pays doit avoir un grand aéroport et une grande nation, un hub international. Ce sera chose faite avec l’aéroport d’Abidjan ».

Enfin c’est encore l’occasion, et peu avant la signature de plusieurs documents financiers nécessaires pour la réalisation du projet du métro d’Abidjan, pour la France, partenaire privilégié de la Côte d’Ivoire de rassurer.

«  La France sera toujours présente pour vous accompagner à chacune des étapes de ce projet » a promis le ministre français de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, Bruno Lemaire.

« Le Gouvernement a engagé les gestionnaires successifs de l’Aéroport d’Abidjan, depuis sa construction par le groupe BOUYGUES et son inauguration en 1951, dans un processus de mutation continue qui a permis à la Côte d’Ivoire de s’adapter aux exigences sans cesse renouvelées du transport aérien international d’une part, et d’autre part à la nécessité d’améliorer la qualité des services offerts aux usagers.

C’est ainsi que l’Aéroport International d’Abidjan se veut aujourd’hui, l’un des plus performants de la région ouest africaine et se positionne comme une référence internationale attractive et à la pointe de la technologie » soutient le ministre ivoirien des Transports Amadou Koné.

Notons que l’Aéroport International Felix Houphouët Boigny d’Abidjan a été certifié ACA 3+, en juin 2017 par le Conseil International des Aéroports pour quatre (4) ans. Cette certification qui vise la neutralité carbone de l’Aéroport a été reconduite jusqu’au 15 octobre 2024.

« Pour rappel, l’aéroport d’Abidjan reste le seul aéroport africain à avoir cette certification ACA 3+.

C’est le lieu pour moi de saluer tous les efforts entrepris par l’ensemble des acteurs de la plateforme aéroportuaire que sont l’ANAC, SODEXAM, AERIA, ASECNA, NAS Ivoire SA, AVISECURE, SECURIPORT, SERVAIR, AIR COTE D’IVOIRE et autres, en vue de relever les défis d’exploitation et de positionner cet Aéroport comme un hub continental » s’est félicité Amadou Koné.

« Ce nouveau programme que nous lançons aujourd’hui, d’un coût prévisionnel de 330 milliards FCFA, permettra d’accroitre la capacité d’accueil de l’Aéroport d’Abidjan, la faisant passer de deux millions de passagers par an à ce jour, à plus de cinq millions de passagers par an, au terme des travaux en 2026 » a révélé le ministre Amadou Koné.

Il faudra également noter toujours selon le ministre des transports, que par ce projet d’extension de l’Aéroport, le Gouvernement ambitionne de maintenir les acquis relatifs à la préservation de l’environnement et au renforcement de la sécurité et de la sureté aériennes avec à la clé une maîtrise de la consommation d’électricité.

En outre, le projet est conçu pour s’intégrer à la vision d’améliorer la mobilité dans la ville d’Abidjan sur instructions de Monsieur le Premier Ministre.

« Le projet comprend donc la construction urgente de deux aérogares lagunaires, sorte de terminaux avancés, l’un à Cocody et le second à Port-Bouet pour décongestionner le boulevard VGE et l’aérogare principale de l’Aéroport, donnant ainsi la possibilité aux voyageurs d’Abidjan Nord de remplir les formalités de voyages à Cocody et de traverser la lagune en bateaux pour embarquement.

Dans l’autre sens, les voyageurs pourront être récupérés à Cocody en réduisant le temps d’attente à l’espace bagages de l’aéroport » a annoncé Amadou Koné.

 

A la suite de l’aéroport les autorités ivoiriennes et le ministre français de l’Economie, des Finances et de la Souveraineté Industrielle et Numérique, M. Bruno LEMAIRE se sont rendus à l’hôtel Radisson Blu pour la signature de documents du projet du métro d’Abidjan. Il s’agit notamment de:

–L’Avenant 2 à l’Avenant 2 entre le groupement d’entreprises (STAR) et le Ministre des Transports, le Ministre de l’Economie et des Finances et le Ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat ;

–La Lettre d’intention de la France pour accompagner financièrement le projet avec les signatures du Ministre de l’Economie, des Finances et de la Souveraineté Industrielle et Numérique de France, M. Bruno LEMAIRE et le Ministre de l’Economie et des Finances de Côte d’Ivoire, M. Adama COULIBALY ;

–Des Conventions de crédits entre le Ministre de l’Economie et des

Finances de Côte d’Ivoire, BNP Paribas et la Société Générale ;

–De Remise de la promesse de garantie par le Ministre de l’Economie, des Finances et de la Souveraineté Industrielle et Numérique de

France, M. Bruno Le Maire aux banques ;

–Des Conventions financières des prêts Trésor avec les signatures du Ministre de l’Economie et des Finances de Côte d’Ivoire et du Directeur Général de SETEC (ATMO) du projet pour 35 Millions d’EUROS ;

–Les signatures du Ministre de l’Economie et des Finances de Côte d’Ivoire et du Directeur Général d’ALSTOM pour 202 Millions d’EUROS.

César Ebrokié