10 août 2022
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
POLITIQUE

Radiation de Laurent Gbagbo, Blé Goudé et Guillaume Soro de la liste électorale: Coulibaly Kuibiert s’explique en brandissant la loi

Invité du press-club de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI), le président de la Commission électorale indépendante (CEI), Coulibaly Kuibiert s’est prononcé, hier, sur « Quel parrainage pour la présidentielle d’octobre 2020 » à la Maison de la presse au Plateau. Sous le feu roulant des questions des professionnels des médias, le magistrat a répondu aux questions brûlantes sur les élections. Notamment, la radiation de Laurent Gbagbo, Charles Blé Goudé, et Guillaume Soro de la liste électorale.

Pourquoi les noms de Laurent Gbagbo, Charles Blé Goudé et Guillaume Soro ne figure pas sur la liste électorale ? Le président de la Commission électorale indépendante a indiqué d’entre de jeu qu’il ne s’est pas intéressé à la question de sorte qu’il est incapable d’affirmer si oui ou nom les personnes citées sont effectivement radiées de la liste. Poursuivant, il expliqué que conforment au code électoral, en son article 6, la révision de la liste électorale doit se faire chaque année. L’objectif de cette opération est d’actualiser les données concernant le corps électoral. La révision électorale, dira-t-il concerne deux catégories de personnes. Ceux dont les noms figurent sur la liste et les nouvelles personnes qui s’enregistrent. Evoquant la situation de Laurent Gbagbo, Charles Blé Goudé et Guillaume Soro, il avancera que la loi prescrit que les personnes frappées d’indignité, ayant été condamnées pour crime ou ayant perdu leurs droits civils et politiques soient retirées de la liste électorale. « Est-ce que le président Gbagbo se trouve dans ce cas ? Moi je ne sais pas. Est-ce que Monsieur Guillaume Soro se trouve dans ce cas ? Moi je ne sais pas. Est-ce que Monsieur Blé Goude se trouve dans ce cas ? Moi je ne sais pas. Ce que je peux vous dire si d’aventure, ils se retrouveraient dans ce cas, l’occasion est belle à l’occasion du contentieux pour venir saisir la CEI pour porter cette situation qu’ils considèrent irrégulière.  Nous allons vérifier s’ils remplissent les conditions prescrites par la loi »,  a-t-il  soutenu.

Sur l’éligibilité du président Bédié, le président Kuibiert a fait savoir que cette question relève exclusivement de la compétence du conseil constitutionnel. « Parler du cas de Bédié, c’est apprécier son éligibilité. Or cette matière ne ressorti pas à la compétence de la CEI. La commission a pour vocation de recevoir les dossiers et de vérifier si les composantes des dossiers de candidature sont conformes à la loi. Mais sans apprécier le contenu qui ressorti à la compétence du conseil constitutionnel. Permettez que je n’intervienne pas dans cette compétence. Celle-ci étant nécessairement réservée au conseil constitutionnel », dira le conférencier.

César Ebrokié