31 janvier 2023
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
A LA UNE

Projet du métro d’Abidjan : Voici ce qui va être fait en 2023

Ecouter cet article

Le ministre des Transports, Amadou Koné a dévoilé le mardi 17 janvier, les grands axes des reformes et projets majeurs à exécuter en 2023 et au-delà, conformément à la feuille de route fixée par le dernier séminaire gouvernemental, à la traditionnelle cérémonie de présentation de vœux organisé dans le hall de l’Imeuble Caistab, sis au Plateau.
Au titre de la mobilité urbaine, Amadou Koné a annoncé la poursuite de quatre projets. Il s’agit de la construction des infrastructures de la ligne 1 du Métro d’Abidjan; la construction du BRT Yopougon-Bingerville; la construction du BRT boulevard Latrille et la poursuite du déploiement de la SOTRA à Bouaké, Yamoussoukro, Korhogo et San-Pedro.
Sur le métro d’Abidjan, le ministre a indiqué que les travaux de construction des infrastructures démarreront effectivement en 2023 et que le projet atteindra 20% de réalisation. Ils porteront sur l’installation de chantier, mais également sur les travaux de déplacement de réseaux et sur le démarrage des travaux de construction de la ligne du métro. Le budget 2023 s’élève à 31,5 milliards FCFA sur un financement de l’Etat.
La construction du BRT Yopougon-Bingerville sera en fin décembre 2023, à 15% de taux d’exécution correspondant à l’installation de chantier et au démarrage des travaux de la section Yopougon – Adjamé. La Construction du BRT boulevard Latrille sera réalisée à 25% d’ici fin 2023. A cet égard, il a indiqué que les travaux réalisés porteront sur l’installation de chantier, mais également sur les travaux de déplacement de réseaux et le démarrage des travaux des voies du BRT de Petro Ivoire (Cocody Angré) au carrefour Opéra (2 Plateaux Aghien).
Outre ces quatre projets, trois autres entamés se poursuivront. Notamment, le renouvellement du parc automobile. En 2023, 500 véhicules seront acquis pour un coût de 3,5 milliards de FCFA. La Construction du centre moderne de permis de conduire d’Abidjan dans la zone de l’AEROCITE. L’extension de la vidéo-verbalisation dans les grandes villes de l’intérieur du pays, à savoir Bouaké, Yamoussoukro et San-Pedro.
Au titre de la réduction et de l’optimisation des circuits d’approvisionnement,
la construction du Port Sec de Ferkessédougou dont le taux d’exécution était de 12,65% à fin octobre 2022 sera exécutée à 40% à fin décembre 2023.
Au chapitre du développement du transport aérien, il sera mis en place un système de vigilance, d’alerte et de services climatiques et météorologiques aux usagers pour la fourniture et l’intégration de systèmes d’observations et d’informations météorologiques (VIGICLIM). Le taux d’exécution actuel de 2% sera porté à 20% au titre de l’année 2023.
Par ailleurs, le patron des transports a annoncé le lancement de trois nouveaux projets. Ce sont, la plateforme logistique d’Odienné qui sera à un taux d’exécution de 30% à la fin décembre 2023 et portera sur la finalisation des travaux préparatoires (études techniques et financières, PGEIES,Etc.). Il est évalué à 47 milliards de FCFA (PPP). Les travaux de construction de 05 parkings de camions poids lourds et mise en place d’un système d’appel des camions seront exécutés dans les localités suivantes, à savoir : 02 sur l’autoroute du nord (Pk 24 et PK 31), 01 sur l’autoroute de Grand Bassam, 02 parkings tampons à l’intérieur du Port d’Abidjan.
A fin décembre 2023, le taux de réalisation sera de 10% correspondant aux études financées par le MCC à hauteur de 2 000 000 $ soit 1,241 milliards (1$=620,67 FCFA).Les études du projet de Stratégie Nationale Logistique seront lancées en 2023 pour un coût de 500 millions sur financement Banque Mondiale. En décembre 2023, 80% des études seront réalisées.
Au titre du développement du transport aérien, quatre (04) projets seront lancés. Il s’agit des travaux d’extension de l’aéroport Felix Houphouët Boigny d’Abidjan, seront lancés pour un coût de 328 milliards de FCFA. Au titre de l’année 2023, le projet enregistrera un taux de 3%. Une nouvelle ligne aérienne à destination de Casablanca sera ouverte en 2023 pour un coût global incluant les charges de lancement de 9,521 milliards FCFA. A fin décembre 2023, le taux de réalisation sera de 100% correspondant à l’ouverture de la ligne.Les travaux de construction de l’aéroport de dégagement de Bouaké seront exécutés à 70% à fin décembre 2023. Le budget en 2023 est de 108,2 milliards FCFA HT. Les travaux de réhabilitation de l’aéroport de Yamoussoukro seront exécutés à 50% à fin décembre 2023. Le budget 2023 est de 89 165 271 325 HT.
Au titre du développement des infrastructures maritimes et fluvio-lagunaires, neuf (09) projets seront lancés en 2023.
MM. Vanly KANDE(DRH), Jean-Louis MOULOT( DG Sodexam), Hien Sie YACOUBA ( DG PAA), Quentin Gérard ( DG Sitarail), IBRAHIMA Diaby( DG Haut conseil des transporteurs) ont respectivement au nom des personnels du Ministère, des Acteurs du secteur aérien, du secteur maritime et Portuaire, du secteur Ferroviaire et du secteur routier, salué les efforts consentis par le ministre Amadou Koné pour la mise en œuvre des actions entreprises dans les différents secteurs sous sa tutelle. Ils lui ont souhaité plein succès et renouvelé leur indéfectible soutien dans la poursuite des actions et des nouveaux défis à relever.
A son tour, Amadou Koné s’est dit satisfait non sans féliciter l’ensemble de ses collaborateurs pour le travail abattu . Il a fixé le cap de 2023 conformément à la vision du président de la République et la feuille de route du gouvernement pour 2023.
Il a dit pouvoir compter sur chacune et chacun pour la réussite de cette mission collective.
C’est un ministre heureux et fier d’avoir accompli la mission à lui confiée par le président de la République Alassane Ouattara, qui a reçu les encouragements et le soutien de ses collaborateurs
A eux, Amadou Koné a formulé les vœux de bonne santé indispensable à toute œuvre humaine.

César Ebrokié