6 octobre 2022
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
POLITIQUE

Passation de charges au ministère des Ressources animales et halieutiques: Les exhortations de Moussa Dosso

Le ministre entrant des Ressources animales et halieutiques, Moussa Dosso demande au personnel de son département de faire preuve de professionnalisme et de loyauté pour obtenir les résultats escomptés. Ce parce qu’ils doivent faire leur bilan avant octobre 2020 dans le cadre de l’élection présidentielle.

C’est l’exhortation qu’il a faite, le lundi 9 septembre 2019, au 11ème étage de l’ex-Caistab, à Abidjan-Plateau, lors de la cérémonie de passation de charges avec son prédécesseur Adjoumani Kouassi Kobénan actuel ministre de l’Agriculture et du Développement rural.

Moussa Dosso a, en outre, annoncé qu’il faut accorder la priorité aux projets qui ont un impact positif sur la population et les jeunes.

Adjoumani Kouassi Kobénan, pour sa part, a fait le bilan de sa gestion qu’il a trouvée positif. La production de la viande et de la volaille, a-t-il dit, est passée de 18 000 tonnes en 2011 à 56 000 t en 2018.

La consommation de l’oeuf sur la même période est passé de 36 oeufs par habitants par an à 67 oeufs/hbts/an. N’eut été la grippe aviaire de 2015, les résultats, au dire d’Adjoumani Kouassi, auraient été meilleurs. Au niveau de la filière porcine, la production est passée de 8000 tonnes en 2011 à 11 000 t en 2018. Au niveau de la pêche, la production est passée de 52 500 tonnes en 2011 à 110 000 t en 2018.

Adjoumani Kouassi s’est réjoui de ce que le Japon a octroyé 2,5 milliards FCFA à l’Etat ivoirien pour la relance de la pisciculture continentale. Ainsi que le financement de plus 16 milliards FCFA pour le marché et port de pêche de Sassandra.

Le ministre sortant a évoqué le don du Maroc pour la construction du débarcadère de Locodjro et de Grand Lahou. Le Roi Mohamed 6 du Maroc, a révélé Adjoumani Kobénan, promet un autre débarcadère pour la commune de Bassam. L’Agence française de développement (AFD), à l’en croire, a investi 2 milliards FCFA pour 7 multiplicateurs d’alvins.

Le ministre Adjoumani n’a pas manqué de dénoncer la pêche illicite et non déclarée. La passation des charges intervient après le remaniement ministériel de la semaine dernière.

 

Gomon Edmond