30 novembre 2022
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
SOCIÉTÉ

Ouverture du 4ème Forum international sur la retraite: Tiémoko Méyliet Koné exhorte à la recherche de ressources additionnelles

Ecouter cet article

“Equilibre financier de la branche retraite dans la zone CIPRES : gage d’une meilleure couverture sociale de nos populations”. C’est le thème général du 4ème forum international sur la retraite dont la cérémonie officielle d’ouverture a été présidée par le Vice-président de la République de Côte d’Ivoire, Tiémoko Méyliet Koné, le mercredi 16 novembre 2022, à Abidjan-Cocody. Il a annoncé l’urgence du renforcement de la gouvernance des organismes de sécurité sociale non sans étendre leur couverture aux populations pas encore couvertes et de rechercher des ressources additionnelles afin de préserver l’équilibre financier de la branche retraite sur le long terme. La CIPRES est la Conférence inter africaine de la prévoyance sociale (CIPRES) constituée de 17 pays membres. Le forum prend fin, le 18 novembre prochain.

L’objectif du forum est d’identifier les différentes solutions qui peuvent garantir l’équilibre financier sur le long terme de la branche retraite. C’est la raison pour laquelle Tiémoko Koné souhaite que le forum constitue une plateforme privilégiée de partage des meilleures pratiques en matière de sécurité sociale. “J’invite tous les participants à saisir les opportunités offertes pour nouer des partenariats susceptibles d’accélérer la transformation de nos systèmes de retraite, afin d’en renforcer l’efficacité”, a-t-il indiqué. Le vice-président n’a pas manqué de louer les initiatives des organisations de prévoyance sociale telle que la prise de participation dans les sociétés privées et parapubliques. Ce, pour avoir une large marge de manœuvre pour faire face aux besoins des personnes du 3ème âge.

Le ministre de l’Emploi et de la Protection Sociale, Maître Adama Kamara, pour sa part, s’est réjoui de la thématique qui vise à assurer la soutenabilité financière des caisses tout en garantissant aux assurés sociaux la jouissance effective et à bonne date de prestations sociales optimales. “Nos échanges doivent permettre d’aborder la question relative au développement des mécanismes de financement alternatifs de nos systèmes de retraite, pour les rendre moins dépendants de leurs ressources traditionnelles que sont les cotisations sociales”, a-t-il déclaré. Maître Adama Kamara n’a pas omis d’égrener les initiatives entreprises par l’Etat de Côte d’Ivoire pour rendre son système de protection sociale robuste. “Le système de retraite en Côte d’Ivoire est pérenne et fiable”, a-t-il relevé.

Quant au secrétaire général de l’Association internationale de sécurité sociale, Marcelo Caetano, il a annoncé qu’il est temps de réfléchir sur l’avenir du système de retraite. Et qu’il faut développer des solutions innovantes et pro actives. Il a avoué que de nombreux pays africains ont fait des progrès remarquables en matière de sécurité sociale.

Le gouvernement ivoirien a mené, depuis 2012, des réformes majeures du système des pensions, dans les secteurs public et privé, destinées à améliorer les conditions de vie des populations, mais surtout des plus âgés avec la mise en place de la Couverture maladie universelle (CMU), le Régime social des travailleurs indépendants (RSTI) et de la retraite complémentaire par capitalisation.

Par décision n° 484/CM/CIPRES du 08 décembre 2016, le Conseil des ministres de tutelle de la Prévoyance sociale a décidé d’instituer l’organisation du forum international sur la retraite tous les deux ans.

 

Gomon Edmond