7 août 2022
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
CULTURE

Nuit du Destin 2022: Les musulmans appelés à renforcer la cohésion sociale

Les Imams invités à prendre des dispositions pour dissuader les djihadistes
Ecouter cet article
Les Ivoiriens en général et les musulmans en particulier sont invités à cultiver davantage la cohésion sociale gage, entre autres, de stabilité en vue du développement social et économique de la Côte d’Ivoire. C’est l’appel que le président du Conseil supérieur des imams (Cosim), El Hadj Ousmane Diakité, guide de la communauté musulmane, a lancé, la nuit du mercredi 27 au jeudi 28 avril 2022, à la grande mosquée de la Riviera golf, dans le cadre de la commémoration de la Nuit du Destin. Cette nuit de haute portée spirituelle faite de moment d’interpellation et de prières a été marquée par la présence du vice-président, Tiémoko Koné, représentant le président de la République, Alassane Ouattara, des membres du gouvernement, du vice-président de l’Assemblée nationale, Adama Bictogo, le président de la Cour des Comptes, Kanvaly Diomandé, des ambassadeurs accrédités à Abidjan, etc. 
« Le discours du juste milieu et son impact sur la cohésion sociale » était le thème de la nuit de prières, d’invocations, de bénédiction, de grâce, et de miséricorde. L’objectif du thème, au dire d’Ousmane Diakité, est d’amener le musulman et non musulman à la tolérance, la modération, la paix, etc. « Le caractère pacifique de l’Islam a été la vision du Cosim loin de l’extrémisme« , a-t-il dit. Les Imams, a-t-il révélé, se félicitent de l’atmosphère de calme en Côte d’Ivoire. C’est, entre autres, la raison pour laquelle, il milite pour les grâces issues de cette nuit de prières au profit des Ivoiriens. « Les actes d’adorations procurent à l’auteur des bénédictions« , a annoncé Ousmane Diakité qui ajoute que la nuit du destin vaut plus de 1000 mois d’adoration.
Le conférencier principal, l’Imam de la mosquée de Bonoumin, El Hadj Arna Konaté, a lui indiqué que le discours pour participer à la cohésion sociale doit être facile à comprendre, tenir compte de la cible, être en symbiose avec les réalités sociales, etc. Non sans omettre les valeurs religieuses. « Le discours doit être un frein au radicalisme« , a-t-il relevé. Arna Konaté estime qu’il y a la paix et la stabilité en Côte d’Ivoire. Et que les Ivoiriens devaient cultiver davantage l’esprit de vivre ensemble dans l’optique de la cohésion sociale.
Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Vagondo Diomandé, porte-parole du chef de l’Etat, a pour sa part, rendu hommage aux Imams mais il leur demande de prendre des dispositions pour éviter que le territoire ivoirien ne soit le nid du djihadisme. « J‘invite les guides religieux à s’investir dans la préservation de la paix« , a-t-il exhorté. Il leur demande d’être à l’écoute des autres confessions religieuses. Il a offert 5 millions FCFA aux organisateurs de la nuit.
Littéralement, la nuit du destin (Laylatoul-Qadr) est, selon la tradition islamique, une nuit durant laquelle le « Coran est descendu dans sa totalité de la table gardée au ciel du monde puis dans l’âme du Prophète ». La nuit d’Al Qadr est recherchée dans la dernière décade du mois de Ramadan.
Gomon Edmond