26 septembre 2022
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
SOCIÉTÉ

Lutte contre le tabagisme en Côte d’Ivoire: La loi antitabac définitivement votée

La Côte d’Ivoire a maintenant une loi antitabac. Cet après midi, les députés ont définitivement voté en plénière le projet de loi antitabac déjà voté en commission le 24 juin dernier.  

Pourtant, ce matin, les organisations de la société civiles engagées dans la lutte contre le tabac comme le comité/Club UNESCO universitaire pour la lutte contre la drogue et autres pandémies (Clucod) et le Réseau des ong actives pour le contrôle du tabac en Côte d’Ivoire (Rocta-ci) avaient sonné l’alerte contre un projet d’amendement déposé par le député Tra Bi Guillaume. (ICI)

En effet, le député proposait que les cigarettes électroniques ou “les produits à tabac chauffé“ “a risque potentiellement réduit“, selon lui, devraient être exclut du champ de définition des “produits du tabac“. Pour lui, il faut permettre aux consommateurs d’avoir “une meilleure alternative“. Le député va même à présenter ces produits comme “des produits innovants“ qui doivent “faire l’objet d’une différenciation en matière de règlementation“.

Le deuxième amendement du député était de soustraire les bâtiments administratifs de l’interdiction des ventes des produits du tabac dans un rayon de 200 mètres aux abords des établissements scolaires. A l’en croire, la vente du tabac est une activité licite. Or, la disposition qu’il veut changer va contre selon lui, le principe constitutionnel de la liberté de commerce et d’industrie.

Enfin, le député Tra Bi Guillaume, n’est pas d’accord pour l’interdiction totale de la publicité sur le tabac comme stipulé par la loi voté cet après midi. Selon sa compréhension, l’interdiction totale de la publicité sur le tabac fait la promotion de la contrebande. Il a proposé donc d’autoriser la publicité du tabac sur les lieux de vente afin de permettre aux consommateurs de faire la différence entre le tabac licite et celui de la contrebande.

Malheureusement pour lui, ses collègues députés ne l’on pas suivi. Ainsi, les propositions d’amendements du député ont été toutes rejetées.

La crainte de voir le projet de loi antitabac édulcoré a été écartée au grand bonheur des associations de lutte contre le tabac et le ministère de la santé. Maintenant, il reste la promulgation de la loi par le président de la République et la signature des décrets d’application pour faire de la lutte une réalité en Côte d’Ivoire.

La loi antitabac est inspirée de la Convention Cadre de la Lutte Anti-tabac (CCLAT) de l’OMS que la Côte d’Ivoire a ratifié le 28 janvier 2010.

Le tabagisme est responsable de plus de 30 maladies chroniques selon l’Oms. Il coûte à la Côte d’Ivoire plus de 28 milliards de Fcfa par an dans la prise en charge des frais médicaux.

 

Coulibaly Zié Oumar