6 décembre 2022
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
SANTÉ

Lutte contre la COVID-19/Willy Neth (LIDHO) : « Nous sommes préoccupés par les mouvements de déplacements » 

« Les autorités ivoiriennes font déjà assez d’efforts de sensibilisation sur la COVID-19. Elles bénéficient de l’accompagnement de nombreuses ong comme la LIDHO, soutenue  la Fondation OSIWA. Un respect scrupuleux des mesures de prévention s’avère encore nécessaire. Les compagnies de transport doivent veiller au respect de ces mesures pour éviter une expansion de la maladie dans les autres villes du pays ». Willy Alexandre Neth, le président de la Ligue ivoirienne de droits de l’homme est préoccupé par les mouvements de déplacements de populations ivoiriennes, au moment où, partout dans le monde l’on observe une recrudescence de la contamination à COVID-19.  Le week-end dernier, à une conférence de presse, à Cocody, il a interpellé le gouvernement et les acteurs du secteur du transport à se pencher sérieusement sur la question pour éviter une situation lamentable à la Côte d’Ivoire. Willy Neth a insisté sur la nécessité de ne pas ruiner les efforts abattus, qui ont permis de maîtriser un temps soit peu la soit la situation. « Les voyageurs sont aussi invités à la vigilance en se conformant aux mesures préventives qui consistent dans le lavage régulier des mains, le port du masque de protection dans les lieux publics ainsi que le respect des mesures de distance. Les contrôles doivent être maintenus dans les gares ainsi que le dispositif sanitaire à l’entrée des grandes villes de notre pays », dira-t-il. Et d’ajouter : «  C’est donc à ce prix que nous serons fiers de nous retrouver très bientôt avec une Côte d’Ivoire totalement débarrassée de cette pandémie qui a déjà fait des centaines de milliers de morts dans le monde, paralysé l’activité économique de nombreux pays et continue de mettre à mal le fonctionnement quotidien des institutions nationales et internationales. Alors, soyons tous vigilants pour que notre pays, la Côte d’Ivoire, puisse rapidement se débarrasser ce fléau ».

Le président de la LIDHO a souligné la nécessité de renforcer la campagne de sensibilisation auprès des populations afin d’amener les uns et les autres à éviter de croire que la pandémie a totalement disparu. « Nous disons qu’il faut poursuivre la communication dans les médias pour faire comprendre que la menace est toujours présente et que chacun doit faire preuve de responsabilité en respectant les mesures  barrières », a-t-il martelé.

                                                                                       César Ebrokié