21 mai 2022
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
SANTÉ

Journée mondiale sans tabac: La cigarette électronique peut augmenter le risque de maladies cardiaques

L’industrie du tabac présente la cigarette électronique comme une alternative sans danger à la cigarette ordinaire. Pourtant, selon une étude du Professeur Joseph Wu de la Stanford University School of Medicine (San Francisco au Etats-Unis) publiée lundi dernier dans le  Journal de l’American College of Cardiology, il n’en est rien. La cigarette électronique pourrait être autant un facteur de risque cardiovasculaire que la cigarette ordinaire.

En cause, les liquides aromatisant (appelés les e-liquides) contenu dans ces cigarettes électroniques. Selon l’étude, les e-liquides détruisent un type de cellule appelée « cellules endothéliales ». Sa fonction entre autres, est de contenir le sang à l’intérieur des vaisseaux sanguins et de contrôler la coagulation sanguine. Et bien, après la vaporisation de la cigarette électronique, ces cellules perdent de leur fonction et « de nouveaux tubes vasculaires, de migrer et de participer à la cicatrisation des plaies », souligne l’étude.

 « Les cigarettes électroniques peuvent être trompeuses… »

Enfin, les chercheurs ont comparé les niveaux de nicotine dans le sérum sanguin des personnes après avoir vaporisé des cigarettes électroniques avec ceux des personnes qui fumaient des cigarettes ordinaires. Ils ont constaté que les quantités de nicotine dans le sang étaient similaires entre les deux groupes après avoir fumé pendant 10 minutes à un taux constant.

« Lorsque vous fumez une cigarette traditionnelle, vous avez une idée du nombre de cigarettes que vous fumez », a déclaré Professeur Wu. «Mais les cigarettes électroniques peuvent être trompeuses. Il est beaucoup plus facile de s’exposer à un niveau de nicotine beaucoup plus élevé sur une courte période. Et nous savons maintenant que les cigarettes électroniques sont également susceptibles d’avoir d’autres effets fortement toxiques sur la fonction vasculaire. Il est important que les utilisateurs de cigarettes électroniques réalisent que ces produits chimiques circulent dans leur corps et nuisent à leur santé vasculaire », a-t-il conseillé.

Plus tôt au mois de mars dernier, lors du 68ème congrès scientifique annuel de l’American College of Cardiology, des résultats de nouvelles recherches sur la cigarette électronique ont montré que les adultes qui déclarent avoir vapoté (aspirer la vapeur, ndlr) des cigarettes électroniques « sont beaucoup plus susceptibles d’avoir une crise cardiaque, une maladie coronarienne et une dépression que ceux qui n’en consomment pas ou qui ne consomment aucun produit du tabac ».

«Jusqu’à présent, on savait peu de choses sur les événements cardiovasculaires liés à l’utilisation de la cigarette électronique. Ces données sont un véritable réveil et devraient inciter à plus d’action et de sensibilisation sur les dangers des cigarettes électroniques », a déclaré Professeur Mohinder Vindhyal, de l’Université de médecine du Kansas et principal auteur de l’étude.

 

Coulibaly Zié Oumar