2 octobre 2022
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
POLITIQUE

Gratuité de la carte nationale d’identité (CNI): Amadou Soumahoro interpelle Yasmina Ouégnin 

Interrogé sur la question de la gratuité de la carte nationale d’identité, à la conférence de presse prononcée, le mardi 9 juillet, à Sofitel Hôtel Ivoire en marge de la 45ème session de l’APF, le patron des parlementaires de la francophonie a soutenu que ceux qui protestent aujourd’hui contre la mesure ont voté la loi de budget adopté par le parlement, en 2014.

Le projet de loi, a-t-il indiqué, proposait un montant de 15000 francs. Au terme des débats, la somme de 5000 francs a été retenue. « En 2014, on a voté la loi de finance qui indiquait le paiement.

C’est là, qu’il fallait refuser », a-t-il, avant d’ajouter « Dans cette affaire, ce n’est pas le gouvernement qui est responsable, c’est les députés », a-t-il martelé en allusion à Yasmina Ouégnin , porte-parole du groupe parlementaire Vox populi initiatrice d’une manifestation de protestation contre le paiement de la carte d’identité, le week-end dernier à Anono.

Amadou Soumahoro est allé plus loin. « Ce n’est pas parce que vous êtes aujourd’hui dans l’opposition qu’il faut renier votre vote », a-t-il dit.

Sur l’affaire Soro, le nouveau président de l’APF a estimé que la question est dépassée. Toutefois, sur la section ivoirienne de l’APF, il a estimé que les choses ont faites dans le respect des textes.

A cet égard, il a expliqué que pour la composition de la section ivoirienne, tous les groupes parlementaires ont été approchés. Ainsi selon lui, le PDCI est représenté, tandis que Vox populi et Rassemblement sont absents.

 

César Ebrokié