16 mai 2022
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
AFRIQUE INTERNATIONAL

Ghana : Jerry John Rawlings tire sa révérence

72 heurs après la mort de Amadou Toumani Touré, militaire icône de la démocratie au Mali, c’est au tour de  Jerry John Rawling  de tirer sa révérence ce matin  selon les médias ghanéens. Il est décédé ce matin après une courte maladie à l’hôpital universitaire Korle Bu où il avait été admis depuis une semaine en raison d’une maladie non révélée. Jerry John Rawling était dans sa 73ème année.

Né le 22 juin 1947, d’une mère d’une mère ghanéenne de Dzelukope, près de Keta, dans la région de la Volta (qu’il a enterré il n’y a quelques semaines), et d’un père écossais, Jerry John Rawling après plusieurs tentative de coup d’Etat est finalement parvenu à ses fins au début des années 80.

En effet, Jerry Rawlings après son coup d’Etat, en 1981, a résolument mis le pays sur la voie de la démocratie et de son corolaire de l’alternance politique. Ainsi, en 1992, il est élu pour la première fois au suffrage universel direct puis réélue en 1996 pour un second mandat. Conformément à la Constitution qu’il a lui-même mis en place, il n’a pas postulé à un troisième mandat en la modifiant. Il s’en est tenu aux deux mandats maximum qu’il a lui-même imposé dans la Constitution.

En 2000, son parti lui désigne un successeur en la personne de feu John Atta Mills, qui était son vice-président. Ce dernier sera battu à l’élection présidentielle du 7 décembre 2000 par John Kufuor du Nouveau parti patriotique (NPP), le principal parti de l’opposition. C’est la première alternance démocratique pacifique au Ghana. Jerry Rawlings et son parti acceptent le résultat et partent dans l’opposition.

Coulibaly Zié Oumar

X