26 septembre 2022
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
SOCIÉTÉ

Eradication de la tuberculose d’ici 2030: Coalition des efforts pour relever le défi de zéro cas tuberculose

Etablir un partenariat national de lutte contre la tuberculose et mettre en œuvre les activités de plaidoyer de haut niveau afin d’accroître l’engagement politique pour mettre fin à la tuberculose. C’est tout le sens du projet d’engagement des acteurs clés, lancé, le lundi 14 octobre, l’hôtel Ivotel, sis au Plateau par le ministre de la santé et de l’hygiène publique, Dr Aka Aouélé. Il s’agira, de mobiliser les parties prenantes à la lutte pour la recherche de financements. Susciter l’engagement  des célébrités, des professionnels des médias et des personnes affectées par la maladie. Puis de développer le partenariat et les capacités internes des structures communautaires.

Au menu du projet, plusieurs activités au nombre desquelles, l’organisation d’un marathon de lutte contre la tuberculose suivi d’un dîner gala ; un forum annuel sur la tuberculose avec la participation de célébrités locales ; Elaborer un plan de travail pour plus de mobilisation  de ressources.

Le ministre Aka Aouélé a souligné que ce projet traduit la volonté du gouvernement à respecter son engagement pris lors du Sommet de Haut niveau des Nations unies sur la tuberculose, tenu le 26  septembre 2018 à New York. « A l’occasion de cette 73ème assemblée générale des Nations unies, l’instauration de la multisectorialité et du multi partenariat autour de la lutte antituberculose a été formé recommandée », a-t-il affirmé. Dr Aka Aouélé a estimé au regard de cet engagement des Etats que l’éradication de la tuberculose à l’horizon 2030 ne pourra se réaliser qu’avec l’implication de tous au-delà du personnel de santé.

Dr Boua II, président du conseil d’administration d’Alliance Côte d’Ivoire a soutenu que projet entre bien dans la vision de sa structure. Celle d’aider la Côte d’Ivoire à améliorer sa politique de santé. Il a souligné que c’est une aubaine de renforcement de capacités des acteurs communautaires pour plus d’efficience.

Le coût du projet est estimé à 50000 dollars, soit 30.000.000 millions de francs. Il est financé par  Stop TB PatnerShip et géré par Alliance Côte d’Ivoire.

César Ebrokié