31 janvier 2023
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
ÉCONOMIE

Entrepreunariat/ Secteur de l’impression: Le Groupement des imprimeurs appelle au recensement des opérateurs

Ecouter cet article

Le président du Groupement des imprimeurs de Côte d’Ivoire, Etienne Kouya, demande à l’Etat ivoirien d’aider son organisation à recenser ses membres pour mettre de l’ordre dans le secteur mais aussi pour une traçabilité des activités. Il a lancé l’appel, le 22 décembre 2022, à la Maison de la Presse, à Abidjan-Plateau, lors d’une conférence de presse. 

“L’importance des imprimeries pour la paix et la cohésion sociale dans une nation” était le thème de la conférence. Etienne Kouya a annoncé qu’il faut un recensement des imprimeurs en vue d’instituer un code pour une traçabilité des activités des imprimeurs. “Les imprimeurs sont au centre de beaucoup de contrefaçons, de fraudes, etc. Aussi, y a-t-il une anarchie dans le secteur. Les imprimeurs s’installent dans l’informel ”, a-t-il révélé. Etienne Kouya dit ne pas comprendre pourquoi les imprimeurs sont considérés comme des artisans mais ils sont classés dans la catégorie des grandes entreprises par la direction générale des Impôts (DGI) qui les harcèlent pour le paiement des dus. C’est pour cela que le président du Groupement des imprimeurs de Côte d’Ivoire demande à l’Etat ivoirien de lui concéder les marchés publics de 30 à 40% tel que recommandé par le Président de la République, Alassane Ouattara.

Cependant, Etienne Kouya conseille aux imprimeurs de ne pas exécuter les marchés qui peuvent être à l’origine de problèmes et de tensions sociales. “Toutes les commandes ne sont pas à exécuter. Je demande aux imprimeurs de faire preuve de vigilance et d’esprit critique en vue d’éviter un marché qui peut provoquer une tension sociale et même des dégâts matériels et humains« , a-t-il argumenté.

Surtout dans la période des scrutins des élections municipales et régionales, Etienne Kouya recommande aux imprimeurs de rester neutre et d’éviter d’imprimer des messages qui sont polémiques. “Nous rentrons bientôt dans une période sensible et délicate à cause de l’élection municipale et régionale”, a-t-il dit. Le président du Groupement des imprimeurs de Côte d’Ivoire a annoncé qu’il y aura une phase de sensibilisation sur les marchés à risques et une phase de répression.

Gomon Edmond