31 janvier 2023
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
A LA UNE NEWS

Élu PCA de la CSCI/ Mahamadou Kouma : «Nous serons de plus en plus présents sur les questions majeures»

Ecouter cet article

Une nouvelle année s’ouvre, avec elle, un nouveau départ pour la Convention de la société civile ivoirienne (CSCI). Le Coordonnateur sortant, Mahamadou Kouma a été élu président du nouveau conseil d’administration pour cinq ans, à l’issu de l’assemblée élective organisé le 31 décembre 2022, dans les nouveaux locaux de CERRAE-UEMOA, à la Riviera II. Cette élection consacre le clou du processus réforme engagé il y a quelques temps, qui a vu l’adoption de nouveaux textes prônant une gouvernance, crédible, efficace et inclusive.

Le nouveau PCA de la Convention de la société civile ivoirienne n’a pas caché sa satisfaction par rapport à la confiance de ses camarades à son égard. «Je ressens une joie mêlées de préoccupations. Joie parce qu’on me renouvelle la confiance. C’est une forme de reconnaissance. Je suis en même temps preoccupé pour l’immensité de la tâche. Il s’agira pour nous de bâtir cette convention de la société civile ivoirienne qui se veut légitimement la faîtière des faîtières. Et il va falloir traduire tout cela dans les faits, en ouvrant la convention à l’ensemble des forces vives, à l’ensemble des forces sociale de notre pays. Il s’agit pour nous de faire en sorte que la société civile soit une force de proposition», a soutenu Kouma. Il a expliqué que la réorganisation de la faîtière est un grand challenge. « Le premier grand chantier est celui de la réorganisation de la structure. Parmi les grandes décisions, il y a la réorganisation de la structure. Nous sommes passés de quatre à cinq piliers. Ils ont changé de dénomination et de contenu. Pour nous cela est important parce qu’il faut que le réseau puissant aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Deuxièmement, dans notre politique de déconcentration et de décentralisation, les coordinations régionales ont un rôle important à jouer. Il va falloir leur doter de moyens conséquent. Il va falloir leur transmettre un ensemble de compétences pour leur permettre de jouer leur rôle. L’autre chantier important est celui de la recherche de financements. L’assemblée générale a vivement souhaité que la CSCI diversifie ses partenaires. Donc en plus des partenaires classiques qui nous ont toujours accompagné et que je salue au passage, nous continuerons à nous orienter vers des partenaires innovents», dira-t-il.

La Convention de la société civile ivoirienne entend désormais être plus présent sur la scène pour jouer son rôle citoyen.« En tant qu’organisation de la société civile ivoirienne, nous avons notre mission principale qui est le contrôle citoyen de l’action publique. Nous entendons mettre un accent là-dessus et de plus en plus, nos concitoyens sentirons notre présence sur toutes les problématiques», a relevé le président.

Révérend Dago zeky Sylvain, président de l’ong Cœur d’amour, professeur de mathématiques, Gneclie Mahi Alain responsable de fédération pour le développement du secteur informel (FEDESI) et Dje bi Tchè Eugène Forum national sur la dette et la pauvreté ont été élu membres du comité de contrôle.

Mahamadou Kouma et les membres du comité de contrôle ont été élus par consensus. L’assemblée générale leur donné l’onction à travers des acclamations, conformément aux recommandations des textes.

Sur les 95 organisations à jour de leurs cotisations, 75 étaient présentes. 71 ont pris part à l’élection soient un un pourcentage de 83%, largement au-dessus du quorum.

Le conseil d’administration est composé de 13 membres issus des différents piliers de la CSCI.

Pour le Conseil d’administration Mahamadou Kouma était en concurrence avec Takui Addy Blagué Arsène de l’ong Addy. Mais la liste de ce dernier a été rejetée par le comité électoral pour insuffisances du dossier.

César Ebrokié