10 août 2022
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
POLITIQUE

Elections locales à venir : Le CNDH lance un programme de coaching à l’égard des femmes

En collaboration avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) a lancé, le jeudi 19 novembre, à l’hôtel Palm club, un programme de coaching des femmes pour les élections locales à venir. L’objectif recherché est l’amélioration de la représentativité des femmes dans les sphères de décisions en Côte d’Ivoire. « Avec les avancées de la loi n°2019-870 du 14 octobre 2019 favorisant la représentation de la femme dans les assemblées élues, et conformément à sa mission de promotion des droits civils et politiques, le CNDH a décidé  de contribuer, à travers ce programme, à sensibiliser les partis et groupements politiques ainsi que les initiatives indépendantes dans la promotion de la participation des femmes à la vie publique et politique. L’objectif est d’accroitre in fine le niveau de représentation des femmes dans les assemblées élues à l’issue des processus électoraux dans notre pays » a avancé, Namizata Sangaré, la présidente du Conseil national des droits de l’homme. Elle a plaidé pour la prise d’un décret d’application de cette loi, en vue de sa mise en œuvre effective.

Mme Sangaré a expliqué que du 1er au 10 septembre, un appel à candidature a été lancé sur les réseaux sociaux et dans les médias.  Deux-cent cinquante (250) personnes, dont 229 femmes désirant être candidates à des élections ou membres de staff de candidat(s), et 09 hommes, ont ainsi candidaté pour participer à ce programme. Seules 150 femmes ont été retenues au final. « Nous encourageons toujours les femmes à s’inscrire massivement à ce programme. Il sera aménagé pour elles un programme spécial grâce au soutien du PNUD et d’ONU FEMMES », a-t-elle avancé.

Entre autres modules, la participation des femmes à la Vie Publique et Politique ; le système Électoral Ivoirien ; l’organisation d’une Campagne Electorale ; la prise de parole en public ; le leadership, pour ne citer que ces modules.

Carol Flore-Smereczniak, représentante résidente du PNUD a indiqué que les femmes peuvent jouer un rôle déterminant dans le processus de paix et faire entendre leurs voix en Côte d’Ivoire, comme cela se fait partout dans le monde. Aussi ce programme constitue-t-il une opportunité pour renforcer leur leadership sur le processus démocratique : « J’invite donc les femmes à s’approprier ce programme qui contribuera, j’en suis convaincue, à les renforcer pour réaliser leurs agendas politiques respectifs », affirmera-t-elle.

                                                                          César Ebrokié