26 septembre 2022
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
POLITIQUE

Élection présidentielle dans le Sud Comoé Très faible affluence, pas de vote à Ayamé et Bonoua

  Le moins que l’on puisse écrire,  c’est que l’élection présidentielle dans la Région du Sud Comoé est très loin de connaître la mobilisation exceptionnelle de 2010. A Aboisso, c’est par endroits que les électeurs sont sortis par petits groupes. On ne se bousculait pas devant les bureaux de vote. Dans la plupart des bureaux de vote visités jusqu’à 13 h, le taux de participation ne dépassait pas 14 %. La moyenne était de 40 à 80 votants sur 408 à 448 inscrits.

La route menant à Ayamé a été coupée par des manifestants

A Ayamé,  le vote n’a duré qu’une heure. A peine quelques électeurs ont-ils jeté les bulletins dans les urnes, que des individus ont surgi pour tout casser.  Le vote a tourné à l’affrontement entre opposants et militants pro-RHDP. On a dénombré quatre blessés légers,  dont deux admis à l’hôpital général.  Ils ont reçu des soins avant d’être libérés. A Ebikro-Ndakro, dans la sous-préfecture de Yaou, on dénombre trois blessés à la suite d’un affrontement. Le vote a été momentanément interrompu.

A Koukourandoumi, le village de Mme Bédié, les électeurs se comptent du bout des doigts

Dans les fiefs du RHDP à Aboisso, seuls les militants de ce partis étaient visibles dans les rangs et aux abords des lieux de vote. A 13 h 30, le nombre de votants ne dépassait pas 100 sur 440 dans la plupart des bureaux de vote. A Adiaké, un des départements de la région du Sud Comoé, les électeurs ne sont pas non plus sortis massivement. Seul à konankro, village situé à l’entrée d’Adiaké, les électeurs se sont relativement mobilisés  dans les urnes.

 

Sam K. D