Notre Voie News Blog CULTURE DJ Arafat: Voici comment il est mort
CULTURE

DJ Arafat: Voici comment il est mort

Notrevoienews dans un précédent papier a annoncé la mort du roi du coupé décalé, Dj Arafat, à l’issue d’un grave accident de moto survenu à Cocody-7ème Tranche dans la nuit du dimanche 11 à lundi 12 août dernier. Selon nos informations, il est décédé à la Polyclinique des II-Plateaux, aux environs de 8h du matin, où il avait été admis, grâce au Samu, dans un état végétatif, endeuillant tout un pays. Il est mort des suites de ses blessures. Fracture du crâne et œdème. Mais que s’est-il passé ?

« Sa moto a percuté une voiture conduite par une journaliste de Radio Côte d’Ivoire. Le chanteur, inconscient, a été rapidement pris en charge et admis en soins intensifs. Il n’a malheureusement pas survécu », révèle Jeune Afrique. Ajoutant que « les équipes soignantes ont tenté de le réanimer, «en vain».

La journaliste en question, n’est autre que notre consoeur Denise De Laphafiet de Radio Côte d’Ivoire.

Le journal panafricain affirme que deux ministres du gouvernement ivoirien, qui se sont rendus au chevet de l’artiste, ont confirmé le décès, de même qu’un haut fonctionnaire en poste à Abidjan. «Je suis à la clinique où Dj Arafat a été admis. Je peux vous confirmer que l’artiste est décédé. Je suis avec le ministre d’État Hamed Bakayoko, pour nous organiser avec la famille», a déclaré à Jeune Afrique  Maurice Bandaman, le ministre de la Culture et de la Francophonie. L’information a, par ailleurs, été confirmée sur les antennes de la Rti, la chaîne publique ivoirienne, dans son journal de 13h.

Le lead vocal du groupe Magic System, Salif Traoré alias A’Salfo, se confiant à Jeune Afrique, regrettera : « Le petit est parti.  Il a vécu comme une étoile filante. Nous sommes tous effondrés. Dans le style du zouglou, à l’international, il y a Magic System. Pour le coupe-décalé , c’était Dj Arafat… C’est une grande perte pour la musique ivoirienne ».

Ange Didier Houon, plus connu sous le nom d’artiste Dj Arafat, est décédé à l’âge de 33 ans. Il rejoint ainsi Huon Pierre alias Wompi, son père, dans l’au-delà, 7 ans après la tragique disparition de ce dernier. Père qui a rendu l’âme, au petit matin du mercredi 31 octobre 2012, dans sa chambre d’hôtel (Hôtel des parlementaires) à Yamoussoukro, en pleine tournée. Il officiait en tant qu’ingénieur de son de l’artiste Frédéric Ehui « Meiway » au cours de la caravane de la réconciliation nationale initiée par le pouvoir d’Abidjan fin 2012.

L’artiste laisse derrière lui une mère inconsolable, Tina Spencer, aujourd’hui Tina Glamour, et de nombreux enfants.

 

Marcellin Boguy

 

Quitter la version mobile