19 mai 2022
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
POLITIQUE

Déstabilisation de la Côte d’Ivoire: Alassane Ouattara confirme les accusations contre Soro

Le chef de l’Etat Alassane Ouattara a confirmé les accusations de déstabilisations contre Guillaume Soro, le dimanche, 3 février, à la présentation des vœux au RHDP, au Palais des sports à Treichville. « Chers militantes, chers militants, la fin de l’année 2019 a été marquée par plusieurs événements. Notamment le projet de déstabilisation des institutions de notre pays et les faux débats sur la recomposition de la Commission électorale indépendante (Cei). Sur les faits de déstabilisation, les faits sont là… Il n’y a pas de doutes là-dessus », a-t-il soutenu, avant de poursuivre : « Je voudrais saluer la vigilance des forces de sécurité… La question est aux mains de la justice et la justice fera son travail ». Sur la Commission électorale indépendante, il a expliqué que ce qui devrait être fait a été fait. De sorte qu’il n’envisage pas de retour en arrière.

Outre ces deux sujets, le président du RHDP a évoqué la réforme constitutionnelle. Une fois de plus, il a indiqué qu’elle ne vise en aucun cas à éliminer un quelconque candidat à la présidentielle de 2020. « Je confirme que même si on est centenaire on peut être candidat. Ça doit permettre à tout le monde de dormir tranquille y compris à moi-même », a-t-il déclaré en riant.

Le président Ouattara a réagi aux critiques contre la réforme constitutionnelle en rappelant certains acteurs politiques à leurs agissements du passé. « J’ai indiqué que je comptais faire des ajustements de la Constitution. Ils ont dit non, faut pas toucher à la Constitution. Qu’est-ce que ça veut dire ? La Constitution elle-même contient les éléments et les dispositions pour sa modification. Ceux qui parlent, je ne peux pas rappeler combien de fois, ils ont modifié la Constitution », a-t-il avancé. Poursuivant, il a fait savoir qu’il ira devant les députés au mois de mars pour leur proposer son projet. Qu’il a présenté  comme des « des ajustements » pour consolider la paix.

Le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix a annoncé pour bientôt la tenue de son congrès pour la désignation de son candidat pour les élections de 2020. «Je vais réunir le Conseil politique dans le courant de ce mois de février pour arrêter la date de désignation du candidat du Rhdp. Et je souhaite que cela se face le plus tôt possible. Une fois que cela est fait nous allons faire un congrès pour désigner le candidat du Rhdp pour le 31 octobre. C’est le Conseil politique qui aura cette décision. Je demande que le président du directoire et le directeur exécutif de proposer une date dans la deuxième quinzaine de février » a avancé Alassane Ouattara.   Qui a par ailleurs a prédit la victoire du parti au premier tour « Les élections de 2020 se passeront bien. Elles se passeront mieux qu’en 2015. Ce que je vous demande c’est qu’il n’y ait pas de deuxième tour. La victoire du Rhdp au premier tour. Comment peut-on imaginer qu’un parti qui a 153 députés  sur 255 ; qui  a 138  sur 201 ; 24 régions sur 31 peut perdre ? » dira-t-il et de poursuivre : « Personne ne peut nous battre. Comme ils savent qu’ils seront battus ils disent y’a ceci  y’a cela ».

César Ebrokié