21 mai 2022
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
CULTURE

Côte d’Ivoire / Religion : Grosse colère de l’Imam Mamadou Traoré

L’Imam principal de la grande mosquée de la Riviera golf d’Abidjan-Cocody, El hadj Mamadou Traoré, vice président du Conseil supérieur des Imams, a dit ne pas apprécier le comportement des politiques ivoiriens qui incitent à la violence et la haine à travers leurs propos.

Car cela inquiète pour l’élection présidentielle de 2020, vu que l’on n’a pas tiré les leçons de la crise post électorale dont les Ivoiriens souffrent encore des séquelles. C’est à juste titre qu’il demande aux politiques de prôner le rassemblement, la cohésion, la paix… en vue d’une Côte d’Ivoire stable.

Il a exprimé son opinion le 4 juin, à la grande mosquée de la Riviera golf, à Abidjan-Cocody, lors de son sermon, à l’occasion de la commémoration de l’Aïd El Fitr, la fête de la rupture, qui marque la fin du jeûne de Ramadan, quatrième pilier de l’Islam.

La prière s’est déroulée en présence du chef du gouvernement ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, représentant le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, et plusieurs de ses ministres vêtus de leurs plus beaux boubous tout comme les fidèles, pour la circonstance.

El hadj Mamadou Traoré a exprimé l’étonnement selon lequel la campagne pour l’élection présidentielle a débuté pourtant le scrutin doit se dérouler dans un peu plus d’un an, c’est-à-dire en octobre 2020. Il regrette par conséquent les propos enflammés, injurieux, teinté de comportement tribal et xénophobe des politiques et autres citoyens. “Nous exhortons les acteurs politiques à privilégier l’intérêt supérieur de la nation ivoirienne”, plaide-t-il.

Cependant, l’Imam demande à Dieu d’accepter le jeûne, les prières nocturnes et toutes les bonnes œuvres accomplies par les fidèles musulmans pendant ce Ramadan.

Gomon Edmond