19 août 2022
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
POLITIQUE

Côte d’Ivoire/Politique: Le Procureur de la république Adou Richard confirme le mandat d’arrêt contre Guillaume Soro

Le procureur de la République du tribunal d’Abidjan a confirmé dans un communiqué lu ce soir au journal de 20h de la télévision nationale RTI 1, le lancement d’un mandat d’arrêt international  contre Guillaume Soro, l’ex-président de l’Assemblée Nationale ivoirienne. Selon lui, c’est la direction de la surveillance du territoire (Dst) qui l’a saisi pour l’informer que Guillaume Soro était le cerveau d’un projet d’atteinte à la sûreté de l’Etat  et de détournement de deniers publics et blanchiment d’une somme de 1,5 milliards de fcfa. voici de larges extraits du communiqué lu par le procureur Adou Richard à la télévision nationale ivoirienne.

« Guillaume Soro (…) projetait d’attenter à l’autorité de l’Etat et à l’intégrité du territoire national. Les éléments en possession des services de renseignements dont un enregistrement sonore, établissaient clairement que le projet devant être mis en oeuvre incessamment, le procureur de la république a ordonné l’interpellation et l’arrestation des mis en cause.

Par ailleurs, le procureur de la république informe que le vendredi 20 décembre 2019,  il a été saisi d’une plainte formulée par l’agent judiciaire du trésor contre MM. Cissé Mory; Koné Kamagaté Souleymane; N’Guessan René et Soro Kigbafori Guillaume pour détournement de deniers publics, recèle de documents de deniers publics et blanchiment de capitaux portant sur la somme d’1,5 milliards de fcfa.

(..) Une information judiciaire a été ouverte immédiatement contre M. Soro Kigbafori Guillaume pour présomption grave de tentative d’atteinte contre l’autorité de l’Etat et l’intégrité du territoire national. De recèle de détournement de deniers publics et de blanchiment de capitaux. (…)

Contre MM. Cissé Mori, Koné Kamagaté Souleymane, N’Guessan René et la société civil immobilière Ebur (Sci Ebur) pour présomption grave de détournement de deniers publics et de blanchiment de capitaux portant sur la somme d’1,5 milliard de fcfa. (…) Un mandat d’arrêt international a été requis contre M. Soro Kigbafori Guillaume et des mandats de dépôt ont été requis contre les autres mis en cause ».

Le procureur a annoncé qu’Interpol sera saisi pour faire exécuter le mandat d’arrêt international compte tenu du fait que Guillaume Soro n’est pas sur le territoire ivoirien. Il a par ailleurs annoncé que 15 personnes ont  été arrêtées lors des heurts qui se sont déroulés entre la police et partisans de Guillaume Soro à son cabinet  à la Riviera Golf  dans la commune de Cocody.

Coulibaly Zié Oumar