20 août 2022
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
POLITIQUE

Côte d’Ivoire/Manifestation anti-troisième mandat: les États-Unis dénoncent « la répression et l’intimidation » dans le pays

La situation qui prévaut en Côte d’Ivoire relativement au troisième mandat du président ivoirien suscite une réaction des États-Unis d’Amérique. À travers un communiqué de presse produit mardi, les États-Unis demandent que la lumière soit faite sur les circonstances des morts enregistrés lors des manifestations contre le troisième mandat.  » Nous appelons le gouvernement à enquêter pleinement sur les morts associés aux récentes manifestations, et à rendre publics les résultats desdites enquêtes. Nous lançons un appel à tous en Côte d’Ivoire d’adhérer à l’état de droit, et aux autorités ivoiriennes d’assurer des processus judiciaires équitables. « 
Le pays de Trump va au-delà en dénonçant l’intimidation et la répression des manifestations pacifiques. Interpellant sur les valeurs de démocratie.  » La répression et l’intimidation n’ont pas de place en démocratie. Les États-Unis exhortent tous les partis, groupes et individus à s’abstenir de toute violence et de tout discours de haine et de division « , mentionne le communiqué. Pour la plus grande puissance du monde,  » les libertés d’expression, de rassemblement et d’association sont au cœur d’une démocratie fonctionnelle « .
Le communiqué insiste en outre sur la nécessité du dialogue pour des solutions paisibles. Le disant, ils invitent à l’application impartiale des lois.
Les USA réaffirment aussi sa position qui consiste à laisser la liberté au peuple ivoirien de décider de son propre destin.
Selon un diplomate avec qui nous avons échangé, c’est le premier communiqué des Etats-Unis d’Amérique sous Ouattara en depuis 10 ans, en période électorale.
Benjamin Koré