20 mai 2022
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
ÉCONOMIE

Côte d’Ivoire /Economie: Grogne de planteurs de palmiers à huile

Le prix d’achat du kilogramme de la graine de palmier à huile ne fait que chuter depuis 2015. De 70 F Cfa le kilogramme, il est aujourd’hui à 34 F Cfa le kilogramme, comme constaté à Aboisso, dans le sud de la Côte d’ivoire.

Cela n’est pas du goût du Collectif des planteurs de palmiers à huile du Sud-Comoé, la région frontalière au Ghana, et dont la ville d’Aboisso est le chef lieu de région. Les planteurs de ce collectif grognent. Ils menacent de déverser, à la mi-juin, leurs régimes de graines sur la voie internationale pour interpeller l’Etat, si rien n’est fait pour sauver la filière et améliorer les prix. Ils l’ont fait savoir, samedi à Aboisso, au cours d’une rencontre avec la presse.

A en croire Sanogo Moustapha, vice-président du Collectif des planteurs de palmiers à huile du Sud-Comoé, porte-parole d’un groupe de planteurs, l’organisation de régulation de la filière est inefficace, de même que l’Association de l’interprofession du palmier à huile. « Nous avons eu plusieurs séances de négociations avec les usiniers. Ils nous font croire qu’ils sont tenus par les cours mondiaux. Ils mettent en avant l’huile, en laissant de côté les dérivés de l’huile. Il faut une discussion autour du mécanisme de fixation des prix.

Nous souhaitons une implication du ministre de l’Agriculture et du Premier ministre, car il y a un véritable désordre dans la filière du palmier à huile.  Les intermédiaires achètent moins cher la graine qu’ils vendent plus cher aux usiniers. Nous ne voulons plus d’acheteurs intermédiaires, ni de structures parallèles qui gravitent autour de la filière. 

Nous voulons traiter directement avec les usiniers. Les coopératives ne font plus notre affaire », a soutenu Sanogo Moustapha.

 

Sam K.D