10 août 2022
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
SOCIÉTÉ

Côte d’Ivoire/BTS: Des enseignants réclament 900 millions de FCFA à l’Etat

Deux syndicats de l’enseignement supérieur réclament de l’argent au gouvernement par rapport à l’examen du BTS de l’année dernière. Il s’agit du Syndicat autonome des enseignants du supérieur privé (Synapsup) et de la Coordination nationale des enseignants du supérieur privé (Cnesup).

L’information a été donnée le jeudi 3 septembre dernier à la presse  par le secrétaire général du Cnesup, Bomisso Jean Marc. «Depuis pratiquement un an, nous attirons l’attention des différents ministres qui se sont succédés au ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique sur la nécessité d’éponger tous les émoluments dus aux enseignants avant toute participation aux examens. Force est de constater que rien ni fit» a indiqué l’enseignant en estimant la dette du gouvernement vis-à-vis des enseignants à 900 millions de FCFA.

Les dispositions prises pour l’organisation du BTS session 2020 ont été dénoncées par Bomisso Jean Marc.  «Nous constatons cette année une volonté de notre ministère de tutelle de donner une évaluation au rabais en compressant les heures de compositions dans certaines matières et en supprimant les oraux dans bon nombre de filières» a-t-il souligné. Le syndicaliste exige le paiement intégrale et sans délai de cette somme aux enseignants et le report pure et simple du BTS pour une meilleure organisation.

En plus d’une rencontre incluant tous les syndicats de l’enseignement supérieur pour mieux réfléchir sur cet examen. Il n’a pas omis d’interpeller le chef de l’État, Alassane Ouattara. «Monsieur le Président de la République, la bonne gouvernance passe par une bonne politique éducative» a-t-il rappelé.

Doumbia Namory