5 juillet 2022
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
POLITIQUE

Côte d’Ivoire/Affaire Guillaume Soro: Alassane Ouattara prévient que  » nul n’est au-dessus de la loi »

« Nul n’est au-dessus de la loi, aussi bien les anciens Présidents, les présidents d’Institutions, le Président de la République que tous les autres ».

C’est la première réaction d’Alassane Ouattara, président de la République de Côte d’Ivoire depuis le lundi 23 décembre dernier, jour du retour raté de Guillaume Soro, ex-president du parlement ivoirien et du lancement du mandat d’arrêt international contre le même Soro pour tentative de déstabilisation de la Côte d’Ivoire.

En effet, au cours d’une conférence de presse hier (samedi) avec le président Obiang NGuema de la Guinée Équatoriale en visite de travail à Abidjan, le chef de l’État ivoirien en a profité pour marquer sa détermination de s’opposer à tous ceux qui voudront déstabiliser le pays qu’il gouverne.

 » (…) Je peux vous dire que nul ne sera autorisé à déstabiliser la Côte d’Ivoire, à perturber la quiétude des Ivoiriens. Le droit sera appliqué à tous, candidats ou pas », a-t-il mis en garde.

Sur la question des députés qui selon la Constitution ivoirienne, jouissent d’immunité parlementaire, Alassane Ouattara a booté en touche. « Les députés ne sont pas au-dessus de la loi », a-t-il affirmé arguant que « la Constitution de la Côte d’Ivoire a des éléments très clairs concernant les députés ».

Selon lui, « ils ne peuvent pas être poursuivis dans le cadre de l’exercice de leur fonction. Mais quand ils sont mêlés à la déstabilisation de ce pays, ils doivent faire face à la rigueur de la loi. La loi sera appliquée intégralement à tous les citoyens, quel que soit le lieu où ils résident en dehors de la Côte d’Ivoire ».

Coulibaly Zié Oumar