19 août 2022
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
POLITIQUE

Côte d’Ivoire / Adhésion forcée au Rhdp : Un chantage fait aux élus locaux

Les élus locaux continuent d’être dans le viseur du parti au pouvoir. Toutes les occasions sont bonnes pour tenter de convaincre les maires, les députés et les présidents des conseilles régionaux qui refusent de poser leur valise au Rassemblement des houpouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) à changer de décision.

Le ministre de l’équipement et de l’entretien routier Amedée Koffi Kouakou, par ailleurs maire de la commune de Divo, semble être au nombre des cadres de cette chapelle politique qui ont été mis en mission pour convaincre les élus locaux. Il s’est dévoilé en tenant un discours politique à la cérémonie d’intronisation du chef de la communauté Baoulé de Gagnoa, le 15 juin, à la place de la fonction publique de cette localité. Cela, en présence du maire Pdci de la commune d’Oumé, Lagui Kouassi Joachim.

Amedée Koffi Kouakou s’est adressé indirectement au cadre du parti dirigé par Henri Konan Bédié et aux premiers responsables des autres collectivités sur l’ensemble du territoire national. En s’appuyant sur le maire de la commune de Gagnoa, Yssouf Diabaté qui a ouvert ses bras dès son élection au Rhdp. Mais surtout en citant son cas en exemple. « La ville de Divo a très vite changé grâce à notre action et au président de la république Alassane Ouattara. Je voudrais dire au maire qui est mon jeune frère que les actions de développement coûtent chères. Le coût d’un km de goudron varie entre 600 et 700 millions de FCFA. Le budget de la mairie de Gagnoa ne peut pas faire 1 km de goudron. Si tu n’as pas l’appui de l’Etat, tu ne peux pas développer ta ville », a-t-il expliqué d’entrée.

L’interprétation que pourrait susciter ce propos, c’est que les élus locaux qui ne sont pas en phase politiquement avec le gouvernement ne bénéficieront pas d’un appui particulier de l’Etat.

Le ministre Amedée Koffi Kouakou a fait un saut dans la politique à la surprise générale de son auditoire. Il a saisi l’occasion pour faire discrètement une leçon de morale au président du Pdci Rda, Henri Konan Bédié, suite à la dernière sortie de l’ancien chef de l’Etat à propos de l’orpaillage clandestin en Côte d’Ivoire.

« Lorsqu’on est homme politique, président, on doit regarder l’intérêt général au détriment de l’intérêt personnel. Chaque fois que vous allez privilégier l’intérêt personnel, c’est la cohésion sociale que vous mettez en péril », a-t-il expliqué.

Ses conseils sont-t-ils valables pour des cadres du Rhdp qui ont également chargé le président Henri Konan Bédié au lendemain de sa communication ? Cette interrogation était sur les lèvres des uns et des autres quand le ministre Amedée Koffi Kouakou continuait son discours. Le chef de la communauté Baoulé investi se nomme Nanan Yao Boniface. Le membre du gouvernement lui a recommandé l’union pour préserver la cohésion sociale.

Doumbia Namory

Correspondant permanent dans la région du Goh