Notre Voie News Blog SOCIÉTÉ Correction du baccalauréat: La Fesci veut deux correcteurs par copie
SOCIÉTÉ

Correction du baccalauréat: La Fesci veut deux correcteurs par copie

La Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci), a dans une déclaration qui nous est  parvenue  par mail, demandé “un minimum de deux correcteurs par copie et par épreuve“ pour les examens à grand tirage (Cepe, Bepc et baccalauréat). La Fesci dans sa déclaration, relève des imperfections dans  l’organisation de ces examens.

Cette déclaration  signée de M. Saint Clair Allah, dit le national Makélélé, le nouveau secrétaire général de cette fédération,  des anomalies liées à l’organisation et à la correction sont pointées. Il s’agit entre autres, de “la duplication de convocations à plusieurs personnes ; l’attribution de convocations identiques à des surveillants aux identités différentes ; le désintéressement des enseignants pendant la surveillance ; l’instauration d’une  correction unique ; la non organisation des sessions de remplacement“. 

“Dès mon élection le 2 juin 2019, nous avions placé notre mandature sous le signe de l’excellence.  A la veille de la correction du baccalauréat qui est le premier diplôme universitaire, la Fesci demande un minimum de deux correcteurs par copie et par épreuve. Plaide pour la session de remplacement pour les examens à grand tirage“, a énuméré le secrétaire général de la Fesci.

Se montrant menaçant, il a à mots couverts, dénoncé les frais injustifiés dont s’acquittent  les élèves pour l’organisation des examens. Selon lui, les 5000f cfa que les élèves paient comme frais d’examen pour le baccalauréat en plus de la subvention de l’Etat devraient suffire. “En principe, ce montant devrait couvrir entièrement (avec la subvention de l’Etat), la bonne organisation du baccalauréat.

 

Coulibaly Zié Oumar

Quitter la version mobile