30 novembre 2022
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
ÉCONOMIE

Coopération Maritime Régionale : Amadou Koné dépêche une importante délégation à Banjul en Gambie

Ecouter cet article

 

Invité à défendre le projet de budget programme du ministère des transports pour l’année 2023 devant les députés de l’assemblée nationale le jeudi 10 novembre dernier, le ministre Amadou Koné a dépêché une importante délégation pour le représenter à la 4e Conférence Ministérielle du MoU d’Abuja à Banjul ( GAMBIE) le samedi 12 novembre 2022 dans le cadre de la coopération Maritime Régionale.

La Côte d’Ivoire à travers le ministère des transports a été représentée à la 4e Conférence Ministérielle du Mémorandum d’Entente sur le contrôle portuaire en Afrique de l’Ouest et du Centre signé à Abuja au Nigeria en octobre1999 ( MoU d’Abuja), tenue à Banjul en Gambie le samedi 12 novembre 2022 par M.SORO Bakary, représentant le Ministre des Transports, Amadou Koné, chef de délégation et cinq experts notamment le Directeur Général des Affaires Maritimes et Portuaires, Col. Julien Yao KOUASSI, la Conseillère Technique Maritime, Lt-Col Aya Odette KOUAKOU et deux inspecteurs de la sécurité des navires, les CDTs Lamine KEITA et Karamoko GBANE.

Au terme de la Conférence qui avait pour thème  » Inspecter avec intégrité et Coopération régionale en vue d’éliminer le transport maritime sous-norme », la conférence des ministres en charges du transport maritime issus des 22 Etats d’Afrique de l’ouest et du centre membres du MoU d’Abuja a élu un nouveau Bureau composé de 5 pays avec la Gambie pour le poste de Présidence et le Nigeria, le poste de Vice présidence. La Côte d’Ivoire, membre du nouveau bureau s’est engagée à appliquer davantage les recommandations issues de cette rencontre et à organiser une réunion du Comité des experts en 2023 tandis que le Congo s’est engagé à accueillir la 5e Conférence Ministérielle en 2024.

En prélude à cette Conférence sur le « Port State Control » qui consiste à contrôler la conformité des Certificats et documents pertinents des navires selon les instruments pertinents de l’OMI et l’OIT, la Côte d’Ivoire a également pris part à la 12e réunion des experts du Comité du contrôle des navires par l’Etat du port (CCNEP12) s’est tenue les 10 et 11 novembre 2022 toujours à Banjul.

Le Mémorandum d’Abuja ou MoU

Notons que le protocole d’accord sur Abuja Port State Control  ou mémorandum d’entente d’Abuja ( MoU d’Abuja) a été signé lors d’une conférence ministérielle qui s’est tenue à Abuja, au Nigeria par seize  pays de l’Afrique de l’Ouest et  du Centre  le 22 Octobre 1999. La réunion a été organisée par l’Organisation maritime internationale (OMI).
Le mémorandum d’entente d’Abuja est le document juridique en vertu duquel les pays de la région ont convenu d’élaborer et de mettre en œuvre un mécanisme commun pour les activités portuaires respectives de  contrôle de l’Etat. Le travail principal d’Abuja MoU est l’harmonisation de la procédure de contrôle des États du port et les pratiques de tous les pays de la région visant à éliminer l’exploitation de navires sous-normes dans la région. Assurant ainsi la sécurité maritime, la sécurité, la protection de l’environnement marin contre la pollution et l’amélioration des conditions de vie et de travail  de l’équipage du navire. Il vise enfin à faciliter la coopération régionale et l’échange d’informations entre les États membres.

De 16 pays signataires en 1999, ils sont aujourd’hui 22 États membres du MoU.
Ce sont :  l’Angola, Bénin, Cameroun, Cap Vert, Congo, Côte d ‘Ivoire, Gabon, Ghana, Guinée, Guinée équatoriale, Libéria, Mauritanie, Namibie, Nigeria, Sénégal, Sierra Leone, l’Afrique du Sud, Sao Tomé et Principe, République démocratique du Congo, la Guinée-Bissau, la Gambie et le Togo.

César Ebrokié