31 janvier 2023
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
A LA UNE

Convention de la société civile ivoirienne/ Mahamadou Kouma: « Les réformes réduisent les risques de bicéphalisme”

Ecouter cet article

La Convention de la société civile ivoirienne (CSCI) tient les 22 et 23 décembre son assemblée générale élective pour permettra à la faitière d’envelopper  les nouveaux textes. Mahamadou Kouma, le coordonnateur national revient sur les réformes et lève le voile sur l’assemblée générale élective.

Notre Voie : La Convention de la Société Civile Ivoirienne (CSCI) organise le jeudi 22 décembre 2022 une Assemblée Générale Elective. Quels sont les enjeux de ce conclave ?

Mahamadou Kouma : Pour répondre à votre préoccupation, il est important de se référer à l’assemblée générale extraordinaire de la Convention de la Société Civile Ivoirienne (CSCI) tenue le 16 juillet 2022. Cette assemblée générale  donne au Coordonnateur National que je suis, à la fin de la rotation du dernier pilier placé sous la mandature des religieux, d’opérer des réformes organisationnelles. Et ces réformes, il faut le préciser s’inscrivent dans le cadre des audits organisationnels impulsés par des partenaires techniques et financiers. Elles réduisent considérablement les risques de bicéphalisme que la CSCI a connu par le passé. Ce conclave permettra à la CSCI de se doter d’organes, notamment une assemblée générale, un conseil d’administration, une direction exécutive et un organe d’audits et de contrôle. Ces organes constituent des acquis pour notre faîtière en matière de gouvernance afin de renforcer son positionnement stratégique auprès de tous nos partenaires.

N.V. : L’une des décisions majeures est l’élection d’un conseil d’administration qui aura en charge de désigner un directeur exécutif. En quoi cette décision va-t-elle améliorer la gouvernance de la CSCI ?

M.K. : En s’appuyant sur les résultats des audits organisationnels, l’assemblée générale extraordinaire de la CSCI tenue le 16 juillet 2002 a décidé de l’élection d’un conseil d’administration qui aura en charge de désigner un directeur exécutif. Cette décision s’inscrit dans le cadre des réformes organisationnelles qui sont en cours en ce moment et elle va améliorer sur le court terme la gouvernance de la CSCI et renforcer sa crédibilité à travers la mise en place de ces nouveaux organes.

N.V. : Quels sont vos avis sur la mise en place d’un comité de contrôle ?

M.K. : La mise en place du comité d’audit et de contrôle vient à point nommé à la CSCI puis qu’il va renforcer sa transparence en matière de gestion administrative financière et comptable. Le sens de la responsabilité est très important puisqu’il faut poser les actes en connaissance de cause. Et à ce niveau nous ne devons pas faillir à notre mission qui est liée à la redevabilité de tout ce que nous posons comme actes.

N.V. : Quels seront les grandes articulations de l’Assemblée Générale Elective ?

M.K.: Les grandes articulations de l’assemblée générale élective vont porter  sur les décisions prises par acclamation lors de l’assemblée générale extraordinaire. Il s’agit d’augmenter le nombre de piliers de la CSCI avec des dénominations appropriées, de procéder à l’élection du président du conseil d’administration en fixant le nombre de personnes par piliers entre 2 et 3 personnes, de mettre en place un comité de contrôle par compétition de liste à partir des piliers et un comité électorale pour organiser les élections, communiquer les résultats et traiter les contentieux, de recruter un expert comptable agréé pour l’audit annuel des comptes de la CSCI et un  directeur exécutif et de créer des commissions techniques permanentes avec une possibilité de créer des commissions ad-hoc pour régler les préoccupations supplémentaires.

N.V. : Peut-on avoir une idée des candidatures au Conseil d’Administration ?

M.K. : Il m’est difficile de me prononcer sur le profil réel des candidats potentiels. C’est une tâche qui n’est pas de mon ressort mais qui incombe au comité électorale qui aura pour rôle d’organiser les élections. Une chose est certaine, c’est une candidature ouverte à tous et à toutes. Je profite de votre micro pour rappeler aux organisations membres de la CSCI que notre assemblée générale élective est prévue pour les 22 et 23 décembre 2022. Elles sont toutes invitées à prendre une part active à cette rencontre placée sous le signe des réformes structurelles pour une CSCI plus forte et crédible.

                                                                 Interview réalisée par César Ebrokié