10 août 2022
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
POLITIQUE

Conseil de l’Entente: Marcel Amon Tanoh imprime sa marque

Ecouter cet article

Nommé à la tête du Conseil de l’Entente (C.E), le 4 janvier dernier en remplacement de Patrice Kouamé, l’ancien chef de la diplomatie ivoirienne, Marcel Amon Tanoh a engagé l’institution dans une réforme visant sa redynamisation et son repositionnement sur la scène diplomatique africaine. Un engagement salué à la 20ème réunion ordinaire du Conseil des ministres du Conseil de l’Entente, tenue, le jeudi 28 juillet à Sofitel hôtel Ivoire, à Cocody. «Le Conseil des ministres a adressé ses félicitations au secrétariat exécutif pour les actions menées au cours de l’exercice 2021, malgré la crise sanitaire », mentionne le communiqué final qui ajoute que « Le Conseil des ministres félicite les nouvelles perspectives engagées par le conseil exécutif pour faire du conseil de l’Entente un instrument de politique importante ; une force de concertation et de dialogue, ainsi qu’un instrument d’entraide et de solidarité conformément aux orientations reçues des chefs d’Etat ».
Les participants ont, par ailleurs, été sensibles aux actions de plaidoyer initiées par le secrétaire exécutif auprès des agences humanitaires et de l’Union européenne en faveur du Burkina Faso et du Mali qui font face à une crise sécuritaire et humanitaire. Dans cette même optique, la 20ème réunion ordinaire du Conseil des ministres s’est félicitée de la revue des accords dans un souci de rationalisation, « permettant ainsi l’identification des partenaires prioritaires, tels que la CEDEAO, l’UEMOA, l’OIF, l’UE et la Fondation Mo Ibrahim en vue de la relance de la coopération et du repositionnement de l’organisation ».
Pour sa part, Marcel Amon Tanoh s’est réjoui des décisions prises par les ministres qui vont permettre à l’organisation de disposer de plus de capacités financières pour mener des actions efficaces. « Je me réjoui que cette session ait permis de faire avancer des plaidoyers auprès des Etats membres afin de renforcer la contribution des Etats ; Pour que ce conseil gagne sa capacité financière et sa capacité opérationnelle. Le budget opérationnel ait été adopté. Le budget modificatif va donner les moyens au secrétariat exécutif de renforcer les actions menées depuis six mois conforme à la nouvelle vision et à la nouvelle orientation en attendant l’adoptant par les chefs d’Etat et de gouvernement du nouveau plan stratégique, 2023-2029 », dira-t-il.
La réunion des ministres a été précédée de celle des experts.

César Ebrokié