12 août 2022
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
POLITIQUE

CEI locales :  529 présidents issus du Rhdp, 20 pour l’opposition

Pascal Affi N’Guessan, le président du Front populaire ivoirien (FPI) n’a pas eu tort de dire que les commissions locales de la Commissions électorale indépendante (CEI) sont contrôlées à plus de 96% par le parti au pouvoir. Les chiffres officiels publiés par l’institution, hier, à un point de presse, à son siège aux II-Plateaux les vallons indiquent 529 postes de présidents dirigés par des représentants du RHDP contre 20 seulement pour l’ensemble des coalitions de l’opposition reparties entre l’AFD, le GP-Paix ; l’AID-UMP, RD et la LMP. Conséquence logique de  cette configuration, la majorité des postes de vice-présidence sont contrôlés par les représentants de l’opposition qui cumulent 524 postes contre 20 pour le RHDP.

Pour le poste de secrétaire, le RHDP obtient 4 postes contre 8 pour l’opposition. L’administration territoriale se taille la part du lion avec 549 représentants. Au total, les commissions électorales locales sont composites de 378 femmes, 3465 hommes, soit 3843 membres.

Interrogé sur les « éventuels bouleversements » au sortir des discussions entre les acteurs politiques, Emile Ebrottié, le porte parole de la Commission électorale indépendante a soutenu que la Cei avisera au cas où il y a des changements. Et de préciser que la commission centrale ne fait que se conformer à la loi électorale. « Actuellement, il y a des discussions entre les partis politiques et le gouvernement. Nous, on avisera quand il y aura des conclusions », a-t-il laissé entendre.

Par ailleurs,  il a affirmé que les élections présidentielles auront lieu effectivement le 31 octobre parce que la commission joue sa partition. Evoquant les actions futures, le conférencier a annoncé l’installation des commissions électorales dans les représentations diplomatiques (CERD) pour le mois de février et la révision de la liste électorale.

César Ebrokié