20 mai 2022
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
POLITIQUE

Carte nationale d’identité ivoirienne : Le gouvernement proroge la validité

Alassane Ouattara a signé ce matin en Conseil des ministres un décret prorogeant la validité de la carte nationale d’identité (Cni) ivoirienne d’un an. «Le Conseil a adopté un décret déterminant la période transitoire de validité de la Carte nationale d’identité.

Ainsi, les Cni dont la validité expire pendant la période allant du 1er juin 2019 au 30 juin 2020, sont valables jusqu’au 30 juin 2020», a annoncé à la presse Sidi Tiémoko Touré, le porte-parole du gouvernement ivoirien au terme d’un Conseil des ministres présidé par le chef de l’État ivoirien, Alassane Ouattara.

Les cartes actuelles ont été établies pour une très grande partie de la population en âge d’avoir une Cni, en juin 2009 et sont arrivées à expiration depuis le 30 juin dernier. La Cni en Côte d’Ivoire a une validité de 10 ans. Il s’agit de l’avis de Sidi Tiémoko Touré, de « permettre aux citoyens d’entreprendre aisément leurs démarches administratives et de circuler librement avec la Cni actuelle en leur possession ».

Pour les nouvelles Cni à venir, le porte-parole du gouvernement par ailleurs, ministre de la Communication, a révélé que «le gouvernement a opté pour la délivrance aux nationaux ivoiriens d’une Cni sous de nouvelles caractéristiques techniques dans le cadre de la réforme du système d’identification en Côte d’Ivoire». Ce qui implique selon lui, la mise en place d’un nouveau système.

Quand va démarrer cette nouvelle opération d’identification des Ivoiriens ? «Incessamment», a répondu le porte-parole précisant « cette année ». Ajoutant simplement que les acquéreurs devraient débourser la somme de 5000 Fcfa. Un coût que le l’opposition ivoirienne notamment le Pdci et le Fpi ont estimé exorbitant.

Appelant plutôt à la gratuité comme ce fût le cas en 2009. Par contre, pour le gouvernement qui a rejeté cette proposition des partis politiques de l’opposition, c’est un coût qui est bas. Au Sénégal, selon le ministre porte-parole, c’est 14 mille Fcfa pour l’établissement de la Cni. Mais, à la différence qu’au Sénégal, la Cni est gratuite pour le citoyen. Ce que le ministre Sidi Touré a omis de dire.

 

Coulibaly Zié Oumar