2 octobre 2022
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
SPORT

Can 2019 : La Côte d’Ivoire se qualifie pour les ¼ de finale

La Côte d’Ivoire est finalement venu à bout du Mali par la plus petite marge des scores 1-0. Un but de Wilfried Zaha à un quart d’heure de la fin du match.

 Pourtant, la première période fût pénible pour les Éléphants de Côte d’Ivoire. Juste une vraie action offensive à la première minute où ils sont passés tout près du premier but. Puis ils ont abandonné le jeu aux Maliens qui auraient pu tuer le match. Le milieu de terrain ivoirien est à la rue.

 La défense est hésitante. Sylvain Gbohouo est habité par un doute qui s’explique difficilement. Mais l’attaque malienne ne profite pas des boulevards que lui offre l’équipe ivoirienne. Marega et Djenepo n’arrivent pas à concrétiser leurs nombreuses occasions de but. C’est donc tout heureux que les Ivoiriens partent à la pause

Les Ivoiriens savourent leur victoire à la fin du match.

 La deuxième période commence comme la première. Les Ivoiriens font illusion un instant avant de retomber dans leurs travers. Il y a cependant quelques coups d’éclat comme à la 68ème minute. Nicolas Pépé jusque-là pas très en vue, sert Jonathan Kodjia en profondeur. Il est tout près d’ouvrir le score, mais il tire dans le petit filet du gardien qui était sorti pour réduire l’angle de tir du buteur ivoirien.

 A la 75ème, c’est lui (Jonathan Kodjia) qui dévie une balle de la tête pour Wilfried Zaha, entre-temps passé sur le côté droit. L’attaquant de Cristal Palace, seul face au gardien malien ne tremble pas. Il l’ajuste parfaitement et ouvre le score pour la Côte d’Ivoire. Le reste du temps, les Ivoiriens n’ont eu qu’à gérer leur avantage.

Exploision de joie des supporters Ivoiriens dans la tribune.

Sans panache, les Eléphants enlèvent le gain de la rencontre et se qualifient pour le quart de finale où les attendent déjà les Algériens, larges vainqueurs de la Guinée (3-0) le dimanche. Satisfaction pour Ibrahim Kamara, le coach des Éléphants qui s’attendait à un match difficile certes mais heureux d’avancer.

Tristesse pour le coach malien Mohamed Magassouba qui regrette que son équipe n’ait pu concrétiser aucune de ses nombreuses occasions de but. Même état d’esprit pour Moussa Marega, l’avant-centre malien désigné joueur du match. « Je suis vraiment triste, nous avons été meilleurs sur le terrain « , a-t-il déclaré.

Augustin Kouyo,  envoyé spécial à Suez