6 octobre 2022
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
SPORT

Can 2019 / Eléphants: Zokora Didier parle de l’absence de Gervihno dans la sélection nationale

Yao Kouassi Gervais n’a pas été appelé par Kamara Ibrahim pour la Coupe d’Afrique des nations (Can), Egypte 2019. Cela suscite beaucoup de commentaires dans le milieu du football ivoirien.

Zokora Didier dit Maestro s’est prononcé sur cette affaire qui alimente toujours les débats. C’était le samedi 8 juin dernier à Ouragahio lors de la finale d’un tournoi de maracana dont le parrainage lui a été confié.

«Gervihno est un joueur important. Sa non sélection en équipe nationale est décevante», a laissé entendre d’entrée, l’ancien capitaine des Eléphants de Côte d’Ivoire. Cependant, il semble respecter le choix de l’entraineur. «Le coach Kamara Ibrahim assume pleinement ses choix», a-t-il fait savoir.

A en croire, Zokora Didier, l’absence de Gervihno peut être comblée par d’autres joueurs de la sélection même si leur peau n’est pas vendue chère par les supporters de l’équipe nationale. Pour se faire, il a cité en exemple le cas de la France avec Karim Benzema. « Benzema a été l’objet de polémique. Mais il n’a pas remporté la coupe du monde avec la France. Pour nous, le plus important c’est que la Côte d’Ivoire sorte victorieuse de la compétition» a-t-il argumenté.

L’ex joueur de l’Asec, Zokora Didier, fait partie des observateurs du football africain qui pense que l’équipe ivoirienne est en pleine reconstruction après la génération de Didier Drogba à laquelle il appartenait.

«Durant plusieurs années, nous avons maintenu la sélection nationale à un haut niveau de sorte que les uns et les autres comparent l’équipe actuelle à celle de notre époque. Il est important que chacun de nous sache que le groupe de Kamara Ibrahim est à une phase de reconstruction. Je suggère la patience et l’indulgence. J’ai foi que nos pachydermes arriveront le plus loin possible à cette grande fête du football africain» a-t-il avancé.

La présence de l’ex footballeur à Ouragahio, au côté d’une structure prônant le dialogue social entre les habitants de la Cote d’Ivoire, n’est pas passée sous silence. « Je suis originaire de la région du Goh, précisément du village de Téhiri dans le département de Gagnoa. C’est donc un réel plaisir pour moi de savoir que mes frères et sœurs me portent dans leur cœur à travers les clameurs et les salutations. Cela parce que je suis parti de zéro pour devenir un héros» a-t-il conclu.

Doumbia Namory

Correspondant permanent dans la région du Goh