30 novembre 2022
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
ÉCONOMIE

Agriculture/ Semaine de l’agri-tech tunisienne à Abidjan: La digitalisation de l’agriculture ivoirienne au centre des débats

Ecouter cet article

Créer une dynamique de coopération entre les secteurs privés de la Côte d’Ivoire et de la Tunisie par la mise à disposition des agriculteurs et des agro-industriels ivoiriens de solutions à la pointe de technologie. Ce, pour améliorer leur productivité tout en optimisant l’utilisation des ressources naturelles. C’est l’objectif de la première Semaine de l’agri-techn tunisienne en Côte d’Ivoire qui a ouvert officiellement ses portes, le mardi 22 novembre 2022, à Abidjan-Cocody. 

Le directeur de cabinet adjoint, Dr René N’Guettia Yao, représentant le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et du Développement rural, a annoncé que “nous sommes aujourd’hui réunis autour d’un thème qui a commencé à prendre de l’ampleur depuis quelques années et dont l’importance sera grandissante dans un proche avenir : la digitalisation de l’agriculture ivoirienne”.

Il reconnaît que l’agriculture ivoirienne reste confrontée à de nombreux défis à savoir les exploitations agricoles de petite taille, la faible productivité, l’instabilité des cours des marchés mondiaux, les problèmes d’accès au foncier, les difficultés d’accès au marché, pour ne citer que ceux-ci.

A cela s’ajoute l’impact du changement climatique, qui est un défi de plus en plus préoccupant et qui impacte la vie quotidienne des agriculteurs. Dr René N’Guettia Yao s’est cependant réjoui du Plan national de développement (PND 2021-2025), dans la voie de la digitalisation en vue de la mise en place, de la stratégie de l’e agriculture, pour faciliter l’accès des agriculteurs et des planteurs ivoiriens aux solutions digitales.

Cette stratégie permettra d’améliorer la productivité de notre secteur, car aujourd’hui, dans un contexte économique mondial marqué par la crise sanitaire liée à la pandémie de la Covid-19 et par la guerre en Ukraine, il devient indispensable pour nous, pays africains, de devenir plus compétitifs pour conserver notre position sur le marché mondial”, a-t-il dit. Il reste persuadé que la digitalisation, contribuera grandement à améliorer les revenus des producteurs, à attirer les jeunes vers le secteur agricole et à atténuer les effets du changement climatique.

C’est pour cette raison, que je suis particulièrement ravi d’accueillir la délégation tunisienne qui participe à la Semaine de l’agri-tech tunisienne en Côte d’Ivoire”, a-t-il révélé. Et de poursuivre: ‘’Les partenariats à bâtir lors de cette semaine entre les entreprises technologiques tunisiennes et les acteurs du secteur agricole et agro-industriel ivoirien, seront importants pour contribuer à améliorer la compétitivité de l’agriculture ivoirienne”.

Le coordinateur du projet “Agri-Tech Tunisia”, directeur général de Stecia international, pour sa part, a annoncé que la semaine sera l’occasion de bâtir des partenariats gagnants-gagnants qui profiteront à l’agriculture de la Côte d’Ivoire et qui contribueront à renforcer sa compétitivité. “Il faut développer la coopération Sud-Sud dans la digitalisation de l’agriculture. Les technologies qui sont présentées lors de la semaine de l’agri-tech ont été conçues en Afrique et pour l’Afrique. Elles ont déjà fait leurs preuves en Tunisie mais aussi dans plusieurs pays d’Afrique”, a-t-il révélé.

Patrick M’Bengue, vice-président à la Chambre de commerce et d’industrie Tunisie-Côte d’Ivoire  a ajouté que la coopération Sud-Sud entre les star up ivoiriennes et tunisiennes dans le but d’une agriculture intelligente, efficace et durable est très attendue.

Yasser Bououd, représentant des 6 entreprises technologiques tunisiennes de l’agri-tech, a indiqué qu’il y a de la place pour les milliers de star up. Et qu’il faut faire de l’Afrique le grenier du monde à travers la technologie. La semaine prend fin le 25 novembre 2022.

 Gomon Edmond