1 décembre 2022
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
ÉCONOMIE

Agriculture/Relance de la culture de la pomme de terre en Côte d’Ivoire: Une journée de réflexions a lieu en décembre

Ecouter cet article

Une journée de réflexion avec tous les acteurs de la culture de la pomme de terre aura lieu, le jeudi 8 décembre 2022, au Crrae Umoa, à Abidjan-Plateau, doublée d’une conférence publique de haut niveau. Ce, pour la relance et la promotion de ladite culture. C’est l’information qu’a donnée, le président du comité d’organisation de la journée de réflexion, Jean-Claude Blendou, représentant de Prodipra, le jeudi 17 novembre dernier, au siège de l’Association ivoirienne des sciences agronomiques (AISA), à Yopougon. 

“Etat des lieux et les perspectives de relance de la culture de la pomme de terre en Côte d’Ivoire” est le thème de cette journée. Pour Jean-Claude Blendou la journée sera l’occasion de rassembler tous les acteurs de la culture de la pomme de terre dans le but de trouver des solutions de productions à grandeur nature. En ce sens que cette culture est rentable sur le plan de la commercialisation.

“Après la journée de réflexion de décembre prochain, nous allons initier des projets à travers le territoire ivoirien dans l’optique de confirmer les résultats déjà obtenus sur le terrain par la recherche et par les producteurs locaux”, a indiqué le président du comité d’organisation.

Au dire de Jean-Claude Blendou, il faut organiser tous les producteurs, de la pomme de terre, de Côte d’Ivoire en créant d’abord une association comme c’est le cas en Algérie, en France et bien d’autres pays. A’ moyen et long terme, cela aboutira certainement à la création de la filière pomme de terre en Côte d’Ivoire avec un label ivoire.

“Nous lançons un appel aux jeunes et aux femmes à s’intéresser à cette culture qui peut rapporter au moins 5 à 8 millions FCFA par hectare et par cycle de culture de 3 à 4 mois”, a-t-il argumenté. Jean-Claude Blendou estime qu’il est temps que les populations de Côte d’Ivoire consomme la pomme de terre locale.

Le vice-président du comité d’organisation de la journée de réflexion, Pr Célestin Boua Atsé, président de l’AISA, a ajouté que son organisation va apporter un accompagnement technique et matériel dans la culture de la pomme de terre. Non sans omettre les champs de démonstration pour sensibiliser les jeunes à la culture de ce produit vivrier. Il est convaincu que la Côte d’Ivoire peut rattraper le retard qu’elle a dans la production de la pomme de terre. Ce, parce que le pays dispose non seulement de quantités de variétés du produit mais aussi possède des terres arables, des compétences et le climat s’y prête.

La culture de la pomme de terre a été introduite en Côte d’Ivoire dans les années 1940, sous la colonisation, à Touba. Le rendement du produit était de 5 tonnes à l’hectare.

Aujourd’hui, avec la culture pluviale, nous avons 2 à 9 tonnes à l’hectare selon l’AISA. En 2016, le Réseau des producteurs de pomme de terre en Côte d’Ivoire/Agro sans frontière-Côte d’Ivoire (REPOM-CI/ASF-CI) a initié un projet test de production de pomme de terre dans la région du Moronou avec pour objectif 13 hectares pour un total de 1250 planteurs.

 

Gomon Edmond