31 janvier 2023
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
ÉCONOMIE

Agriculture/ 10èmes Journées de l’Administration Agricole Délocalisée : L’APROMAC invite à la culture du vivrier

Ecouter cet article

 L’Association des professionnels du caoutchouc naturel de Côte d’Ivoire (APROMAC) aux 10èmes Journées de l’Administration Agricole Délocalisée (JAAD) des 8 et 9 décembre 2022, à Bongouanou, dans le Moronou, a invité les producteurs d’hévéa à coupler leurs activités de la culture du vivrier en respectant les normes. C’est l’invitation du chef de la délégation de l’APROMAC, Bernard Goué Déa, directeur des Opérations techniques représentant le Secrétaire exécutif, Albert Konan Koffi et le président de l’Association, Eugène Kremien. En tout cas le message de l’Association a tourné principalement autour du thème « Association hévéa-vivriers comme source de diversification des revenus du planteur pour une hévéaculture intelligente à travers un stand d’exposition. 

« L’objectif de l’Apromac était de montrer que nous pouvons faire de l’hévéa et également des cultures vivrières sur la même parcelle. Donc l’association hévéa – vivrier pour compléter les revenus du planteur. Ainsi, en plus des revenus que lui procure les revenus du caoutchouc naturel, le planteur d’hévéa peut se faire un peu de ressources avec la culture du vivrier (…) L’hévéa n’est pas incompatible avec les cultures vivrières. C’est le message que nous avons traduit aux populations. Ce message a été bien perçu puisque notre stand a été pris d’assaut par de nombreux visiteurs », s’est réjoui Bernard Goué Déa. Et de poursuivre: « Notre message reflète exactement les instructions que nous avons reçues de notre hiérarchie et le ressenti des populations du Moronou ». Il a, par ailleurs, rappelé que le Moronou est une zone nourricière de la Côte d’Ivoire faisant partie de l’ancienne boucle du cacao et qui a toujours été une zone de cultures vivrières. Aussi, avec l’introduction de l’hévéa, le message de la filière hévéa n’a pas changé depuis 1992. « On peut pratiquer l’hévéa et les cultures vivrières de manière intensive mais en respectant certaines normes, à savoir le choix du matériel végétal, le choix des terrains, et surtout le suivi de sa parcelle au jour le jour. Et, cela est possible soit dans les intercalaires, soit dans une parcelle juste à côté », a argumenté Bernard Déa.

Les 10èmes JAAD ont porté sur le thème « A l’aube d’une agriculture mieux structurée et plus résiliente ». A’ la cérémonie d’ouverture des journées, le Premier ministre ivoirien Patrick Achi a exhorté  « tous les cadres et les acteurs de la filière agricole à s’engager collectivement dans la transformation du modèle de performance et de l’agro-industrie en Côte d’Ivoire ».

La région du Moronou, située dans le Centre-Est de la Côte d’Ivoire, comprend les départements de Bongouanou, Arrah et M’Batto.

 

Gomon Edmond