6 octobre 2022
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
LES ÉCHOS DE L'INTÉRIEUR

Accusée de découcher: Une jeune fille  de 13 ans froidement assassinée par ses parents

Retrouvée chez sa grand-mère où elle avait trouvé refuge, la petite Koné Mariétou, âgée de 13 ans, sera récupérée par Koné Assata, sa mère génitrice et Sako Losséni, le mari de cette dernière.

Au moyen d’une lame, elle fait plusieurs blessures sur le corps de la petite, dans lesquelles asperge du piment en poudre.

Malgré ses cris, la petite restera ligotée jusqu’au petit matin.  Vers 4h, la maman la détache et lui demande se lever pour mettre de l’eau au feu. Koné Mariétou ne réagi pas. Sako Losséni  réalise alors que sa fille a perdu la vie.

  Ce récit est contenu dans un rapport de la commission régionale des droits de l’Homme de la Région du Folon transmis, au Conseil national des droits l’Homme, le 10 août dernier. Les faits se sont déroulés dans la nuit du 13 au 14 août,  précisément, à Minignan au Nord du pays.

Trois par les mis en cause, la mère de la victime et les deux amis du couple, Doumbia Mamery et Sangaré Adama ayant contribuée à l’enlèvement de la fille  ont été arrêtés et déférés à la Maison d’arrêt et de correction d’Odienné, le 15 août. Le mari de la dame, en fuite, est toujours recherché par la Police. 

Le père biologique de la victime, Koné se trouve en prison pour une affaire de braquage.

Outre l’assassinat, la petite Koné Mariétou a été victime de maltraitance au regard de l’attitude des parents.

                                                                         

César Ebrokié