31 janvier 2023
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
INTERNATIONAL

3ème sommet Finances en commun: L’Union européenne réaffirme son engagement en faveur du cacao durable

Ecouter cet article

Leader mondial de la production cacaoyière, la Côte d’Ivoire est confronté depuis quelques années à la gouvernance de son patrimoine forestier. L’Union européenne a opté sans ambages pour le soutien de la politique en faveur du cacao durable. Koen Doens, Directeur Général des Partenariats Internationaux pour la Commission européenne a réaffirmé cet engagement européen, à l’occasion de la 3ème édition du sommet Finances en commun du 18 au 20 octobre, sur le thème : “Transition verte et juste pour une reprise durable”. Le sommet a été l’occasion de souligner la nécessité de la durabilité dans les chaines de valeurs agricoles et notamment le cacao, la préservation de l’environnement et la lutte contre la déforestation et le soutien aux entrepreneurs ivoiriens et au secteur privé en vue de la création d’emplois.
La visite de Koen Doens a permis à la Team Europe, composée de l’Union européenne, des États membres et de la BEI, en association avec la Suisse, de rencontrer le Comité national du cacao durable dont le comité d’orientation stratégique est présidé par le Premier ministre. Lors de ces échanges, l’Union européenne et la Team Europe ont réaffirmé leur satisfaction de voir la Côte d’Ivoire poursuivre ses efforts de transformation de son modèle de production de cacao afin qu’il intègre davantage la dimension de la durabilité. En soutien à la Stratégie nationale du cacao durable de Côte d’Ivoire, la Team Europe a présenté au Premier ministre un portefeuille de projets d’une valeur de 37,7 millions d’euros (24,7 milliards de francs CFA) qui constituent une première étape dans la coopération sur ce sujet.n européenne et la République de Côte d’Ivoire ont par ailleurs conclu les négociations d’un Accord de Partenariat Volontaire (APV) sur l’application des réglementations forestières, la gouvernance et les échanges commerciaux forestiers (FLEGT en son acronyme en anglais). L’accord contribuera à améliorer la gouvernance forestière, à lutter contre l’exploitation forestière illégale et à soutenir les

À l’occasion de la troisième édition du sommet « Finances en Commun » (FICS), Koen Doens, Directeur Général des Partenariats Internationaux pour la Commission européenne effectue une visite en Côte d’Ivoire. Elle est l’occasion de réaffirmer l’engagement de l’Union européenne sur plusieurs sujets majeurs pour la Côte d’Ivoire : la durabilité dans les chaines de valeurs agricoles et notamment le cacao, la préservation de l’environnement et la lutte contre la déforestation et le soutien aux entrepreneurs ivoiriens et au secteur privé en vue de la création d’emplois.
Entre le 18 et le 20 octobre, toutes les banques publiques de développement se rencontrent à Abidjan pour renforcer leur partenariat et leurs engagements en faveur d’actions communes pour le changement climatique et le développement durable. Cette troisième édition est co-organisée par la Banque africaine de développement et la Banque européenne d’investissement autour du thème « Transition verte et juste pour une reprise durable ». Le sommet sera l’occasion de discuter du rôle clé des banques publiques de développement dans le soutien à la transformation des économies et des systèmes financiers vers la durabilité, tout en répondant aux besoins les plus pressants des pays en développement et des pays vulnérables.
La visite de Koen Doens est l’occasion pour la Team Europe, composée de l’Union européenne, des États membres et de la BEI, en association avec la Suisse, de rencontrer le Comité national du cacao durable dont le comité d’orientation stratégique est présidé par le Premier ministre. Lors de ces échanges, l’Union européenne et la Team Europe ont réaffirmé leur satisfaction de voir la Côte d’Ivoire poursuivre ses efforts de transformation de son modèle de production de cacao afin qu’il intègre davantage la dimension de la durabilité. En soutien à la Stratégie nationale du cacao durable de Côte d’Ivoire, la Team Europe a présenté à M. le Premier ministre un portefeuille de projets d’une valeur de 37,7 millions d’euros (24,7 milliards de francs CFA) qui constituent une première étape dans la coopération sur ce sujet.
Le 19 octobre 2022, l’Union européenne et la République de Côte d’Ivoire ont par ailleurs conclu les négociations d’un Accord de Partenariat Volontaire (APV) sur l’application des réglementations forestières, la gouvernance et les échanges commerciaux forestiers (FLEGT en son acronyme en anglais). L’accord contribuera à améliorer la gouvernance forestière, à lutter contre l’exploitation forestière illégale et à soutenir les efforts de la Côte d’Ivoire dans la gestion de ses ressources naturelles. L’accord permettra aussi à ce que le bois produit en Côte d’Ivoire et commercialisé vers l’UE, le marché intérieur ivoirien ou d’autres marchés régionaux et internationaux soit légal. Ces efforts s’inscrivent pleinement dans la stratégie de l’UE « Global Gateway » visant à favoriser les chaînes de valeurs durables et les connexions fiables au service des citoyens.

César Ebrokié