10 août 2022
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
ÉCONOMIE

3ème édition des journées de l’habitat: L’accès au logement au centre des préoccupations

Ecouter cet article

Le ministre de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, Bruno Koné a dénoncé l’accès des personnes assez nanties aux logements sociaux et économiques au détriment des cibles qui sont les économiquement faibles. Il s’est prononcé, le jeudi 14 juillet 2022, à Sofitel hôtel ivoire, à Abidjan-Cocody, à l’ouverture de la 3ème édition des journées de l’Habitat, en présence de son homologue sénégalais, Abdoulaye Saydou Sow, ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique. 

“Ecosystème de l’immobilier dans l’espace Uemoa” est le thème général de cette édition. Bruno Koné a regretté lors du panel que la plupart des Ivoiriens ne peuvent pas avoir accès aux logements économiques et sociaux compte tenu de leur faible pouvoir d’achat. Et que lorsque les cadres achètent les logements pour faire de la location, il se pose un problème parce que les logements ne leur sont pas destinés.

C’est en cela que le Fonds de garantie du logement social créé en 2021 a sa raison d’être pour permettre aux économiquement faibles de pouvoir prétendre aux logements. Selon lui, les personnes qui n’ont pas de revenu régulier constituent 80% de la population en Côte d’Ivoire. Il regrette aussi le fait que 80% des Abidjanais louent les maisons. C’est la raison pour laquelle Bruno Koné estime qu’il faut mettre l’accent sur la location de maison simple. Toutes ces insuffisances, au dire du ministre, doivent constituer des opportunités à exploiter.

Lors de la cérémonie officielle d’ouverture, Bruno Koné a révélé que ce sont 27 000 logements qui sont livrés aux souscripteurs dans le cadre de la politique de logements sociaux initiée par le gouvernement depuis au moins 9 ans. Il a rappelé que le déficit en logements est de plus de 600 000 habitations.

Et qu’il y a une augmentation de 10% par an. Pour lui, si il y a possibilité de construire au moins 50 000 logements par an ce serait une très bonne chose. “L’accès au logement est un enjeu de premier plan au même titre que la santé, l’éducation, etc”, a-t-il dit. Le programme de logements sociaux en Côte d’Ivoire, à en croire, Bruno Koné prévoit 250 000 logements.

Il dit ne pas comprendre pourquoi malgré les attentes, le secteur ne bénéficie pas d’accompagnement financier nécessaire. “Il faut l’accompagnement financier suffisant de la part des Etats”, a-t-il indiqué. C’est en cela que les Etats, a-t-il annoncé, doivent mettre les conditions nécessaires en place en vue de l’accès aux logements des populations. Bruno koné a rappelé que l’Etat ivoirien a réservé 3000 hectares de superficie foncière en vue des logements. Ainsi que 100 milliards FCFA dépensés pour les voiries et réseaux divers (Vrd).

Le ministre sénégalais, Saydou Sow a lui relevé que l’urbanisation rapide en Afrique pose le problème d’accès aux logements. Il a révélé qu’il y a une très faible offre de logements dans son pays. Son Etat, a-t-il dit, s’attelle à permettre aux populations d’avoir accès aux logements. Cela, à l’en croire, nécessite des réformes. Et que 3 milliards d’euros sont destinés à la politique de logements.

 

Gomon Edmond