31 janvier 2023
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
ÉCONOMIE

2ème édition du festival Sel et lumière: Assoa Kouamé reçoit un million pour se lancer dans l’entrepreneuriat

Ecouter cet article

Une opportunité pour réaliser un rêve. Celui de se lancer dans l’entrepreneuriat.C’est ce que vient d’avoir Assoa Kouamé, le vainqueur du concours entrepreneuriat de la deuxième édition du festival Sel et lumière organisé du 8 au 10 décembre, à l’espace CEFCA sis à Cocody-Angré 9ème Tranche. Il a reçu son chèque d’une valeur d’un million de fcfa des mains de Jules Gouhan, président de la structure initiatrice du festival. Ainsi Assoa Kouamé pourra mettre en œuvre son projet, pour lequel, il recevra un accomplissement technique.
D’autres chèques ont été remis aux distingués de compétitions artistiques qui pourront également se prendre en charge.
Jules Gouhan s’est dit satisfait par rapport au développement de cette édition.«Le bilan est nettement positif. On bénit le seigneur d’avoir permis qu’on puisse organiser cette deuxième édition. Notre objectif était de mobiliser 5000 festivalier. Nous sommes allés au delà. Nous avons atteint la barre de 8000 festivalier. Les journées étaient longues. Nous débutions à 8h pour finir à 22h. La jeunesse a répondu massivement.» a-t-il indiqué. Et de poursuivre « Beaucoup d’exposants, environ 500 autour de l’artisanat étaient présents. 500 enfants ont reçu des cadeaux de Noël».
Le président de la fondation Gloris impact group a expliqué que l’objectif recherché est de permettre aux jeunes d’être autonomes; de réduire le taux de chômage et l’oisiveté au sein de la jeunesse; réduire tous les vices. «C’est la raison pour laquelle nous prônons des valeurs saines». dira-t-il.
Jules Gouhan a rendu hommage à l’ambassadeur Éric Taba, directeur du protocole d’Etat et la ministre Kandia Camara pour avoir accepté d’accompagner la fondation dans cette aventure. Il a estimé que leur soutien est une traduction palpable et tangible de l’adhésion du chef de l’État, Alassane Ouattara à la cause de la jeunesse. «Lorsque nous vous avons sollicité, vous n’avez pas hésité à vous engager à nos côtés. Cela ne nous a pas surpris, parce que vous êtes attentif aux intérêts des jeunes. Vous héritez ces qualités d’Alassane Ouattara, qui dans sa volonté de positionner la côte d’Ivoire, a décidé de faire de l’entrepreneuriat un pilier». Poursuivant, il dira que l’emploi est une question cruciale qui nécessite que l’ensemble des acteurs conjuguent leurs efforts. «L’entrepreneuriat une solution pour la réduction du chômage des jeunes », a-t-il martelé.
Mme Leticia Mapaga présidente de la fondation canadienne Francis CJ partenaire du festival a expliqué le sens du soutien de sa structure. Qui rime selon elle avec la volonté d’aider les personnes vulnérables. «La fondation est née le 13 avril 2022. Nous nous intéressons aux personnes vulnérables. Les jeunes, les enfants. J’ai décidé d’étendre notre action vers toutes l’Afrique. Je ne me sens plus gabonaise, je suis africaine. Nous allons nous attaquer à la maternité», a-t-elle avancé.
Ouattara Brahima député maire d’Abobo et Alain Kakou représentant de l’ambassadeur Eric Taba ont marqué leur attachement à la jeunesse.«La population se caractérise par la jeunesse. Cette frange a des problème pour s’insérer. D’où la pertinence du thème. La préoccupation des jeunes est une réalité», a affirmé le député.
Les deux personnalités ont dit leur disponibilité pour l’accompagnement des jeunes.

César Ebrokié