6 décembre 2022
Abidjan Cocody Palmeraie 06 BP 2868 Abj 06
POLITIQUE

Côte d’Ivoire/Présidentielle 2020- L’artiste Meiway à Ouattara : « vous risquez de faire plonger la Côte d’Ivoire dans un cahot »

L’artiste ivoirien, Frédéric Ehui Meiway, un des soutiens d’Alassane Ouattara, s’est fendu hier, d’une vidéo sur Twitter, pour affirmer son désaccord avec l’annonce hier d’Alassane Ouattara au cours de son message à la nation, de briguer un troisième mandat. 

« notrevoienews.com » vous propose l’intégralité de la sortie de Meiway qui met en garde le président ivoirien contre un risque de « cahot ».

« Je viens de suivre l’intervention télévisée qui confirme votre candidature à un troisième mandat aux prochaines élections présidentielles contrairement aux engagements que vous avez solennellement pris devant le peuple ivoirien.

Toute ma vie d’artiste, au nom de ma loyauté, j’ai milité pour le peuple. J’ai milité pour les plus faibles. J’ai sacrifié une bonne partie de ma carrière défendre la paix, l’amour, l’unité et la prospérité dans mon pays. Par conséquent, mon intervention s’impose car, l’heure est grave.

Monsieur le président, on ne bâti pas un pays sur un régime de peur. On ne bâti pas un pays en exilant ses fils et en emprisonnant les porteurs d’idées opposées. En succombant à la tentation et à  l’éternité politique. Vous risquez de faire plonger la  Côte d’Ivoire dans un cahot que nous croyons éloigner à jamais. 

Allez-vous sacrifier tout ce que vous avez bâti pour vous classer du mauvais côté de l’histoire de notre pays? Allez-vous tomber sans résister dans le destin tragique des chefs d’Etat africains obsédés  par le pouvoir?

Monsieur le président, vous avez encore une chance d’échapper aux prédateurs qui s’agitent autour de vous pour leurs intérêts et non le vôtre.

S’il n’y a aucune personne dans les jeunes générations compétentes pour vous succéder, vous avez dès lors monsieur le président, échoué. Et il faut le reconnaître en renonçant à ce troisième mandat qui sera la mandat de trop.

Car le peuple ivoirien qui vous a porté, qui vous a accompagné à la magistrature suprême, pourrait vous manquer de respect.

En vous remerciant en avance pour votre attention, je vous prie monsieur le président, de retenir que je sais prévenir. Je ne sais pas guérir ». 

Le 17 février 2011, Meiway a accordé son soutien à Alassane Ouattara en se rendant à l’hôtel au Golf hôtel où il était sous protection des troupes des Nations-Unies.

Coulibaly Zié Oumar